Skip to content

26e dimanche du temps ordinaire

Evangile. « Tu as reçu le bonheur, et Lazare, le malheur. Maintenant, lui, il trouve ici la comfort, et toi, la souffrance » (Lk 16, 19-31)

In ce temps-là, Jésus disait aux pharisiens: « Il y avait un homme riche, vêtu de pourpre et de lin fin, qui faisait chaque jour des festins somptueux. Devant are portal of him gisait un pauvre nommé Lazare, qui était couvert d’ulcères. Il aurait bien voulu se rassasier de ce qui tombait de la desk du riche; mais les chiens, eux, venaient lécher ses ulcères from him.

Or le pauvre mourut, et les anges l’emportèrent auprès d’Abraham. Le riche mourut aussi, et on l’enterra. Au séjour des morts, il était en proie à la torture; Levante les yeux, il vit Abraham de loin et Lazare tout près de lui.

Alors il cria: ‘Père Abraham, prends pitié de moi et envoie Lazare tremper le bout de son doigt dans l’eau pour me rafraîchir la langue, automotive je souffre terribly dans cette fournaise.

– Mon enfant, répondit Abraham, rappelle-toi : tu as reçu le bonheur pendant ta vie, et Lazare, le malheur pendant la sienne. Maintenant, lui, il trouve ici la comfort, et toi, la souffrance. Et en plus de tout cela, un grand abîme a été établi entre vous et nous, pour que ceux qui voudraient passer vers vous ne le puissent pas, et que, de là-bas non plus, on ne traverse pas vers nous.’

Le riche retort: ​​’Eh bien! père, je te prie d’envoyer Lazare dans la maison de mon père. In impact, j’ai cinq frères: qu’il leur porte son témoignage de him, de peur qu’eux aussi ne viennent dans ce lieu de torture!’

Abraham lui dit: ‘Ils ont Moïse et les Prophetes: qu’ils les écoutent! – Non, père Abraham, dit-il, mais si quelqu’un de chez les morts vient les trouver, ils se transformed.’ Abraham répondit : ‘S’ils n’écoutent pas Moïse ni les Prophètes, quelqu’un pourra bien resusciter d’entre les morts: ils ne seront pas convaincus.’ »

Different readings: Am 6, 1a.4-7; Ps 145 (146) ; 1 Tim 6, 11-16.

I WILL UNDERSTAND

Dans la Bible, il ya peu d’évocations de l’au-delà. Les derniers siècles avant Jésus-Christ, the concept of ​​a distinction de future des justes et des injustes is developed, in addition to an imaginaire de l’au-delà, heritage repris dans le Nouveau Testomony.

Ranging from Cela, the Catholic custom formulated des repères pour notre vie dont certains regarding la mort et l’au-delà: « La mort est la fin du terrestrial pèlerinage de l’homme, du temps de grace et de miséricorde que Dieu lui offre pour réaliser sa terrestrial vie selon le dessein divin et pour décider son destin ultime. »« Nous ne pouvons pas aimer Dieu si nous péchons gravement contre Lui, contre notre prochain ou contre nous-mêmes, (…) si nous omettons de rencontrer les besoins grave des pauvres et des petits qui sont ses frères of him. Mourir en péché mortel sans s’en être repenti et sans accueillir l’amour miséricordieux de Dieu, signifie demeurer séparé de Lui pour toujours par notre propre choix libre. » (Catéchisme de l’Église catholique, n. 1013 et 1033) C’est cet état que la custom chrétienne nomme ‘enfer’.

MEDITER

« La tradition du bien-être, qui nous conduit à penser à nous, nous rend insensitive au cri des autres. (…) Dans ce monde de la mondialisation, nous sommes tombés dans la mondialisation de l’indifference. Nous nous sommes habitués à la souffrance de l’autre, elle ne nous regarde pas, ne nous intéresse pas, ce n’est pas notre affaire! »

Le pape François posait ce diagnostic in 2013, sur l’île de Lampedusa, who dressed a portrait of l’homme riche de la parabole. Qu’il nous ressemble, cet homme-là! Il ne paraît pas être un méchant homme; il se soucie de sa famille de el et sans doute at-il cherché à ne faire de mal à personne. Mais son arrivée de him enfer révèle à quel level il s’est enfermé dans son confort et sa bonne conscience of him, loin de la réalité qui l’entourait, loin de ce à quoi Dieu l’appelait. Même là, pas un mot de repentir! Et, voyant Lazare, il ne reconnaît en lui qu’un coursier, une de ces personnes de l’ombre dont on attend seulement qu’ils hatent de livrer nos commandes sans un mot.

Remark form of indifference et cet egocentrisme qui accompagnent notre tradition? Remark break this anesthesia of compassion and care within the autrui?

Cette indiférence est contrée par des actes concrets de charité. Et nous avons besoin de nous former le coeur: d’abord par notre consideration à la réalité humaine qui nous entoure, puis par l’amitié sociale – cette fraternité bienveillante à l’égard de celles et ceux que la vie approche de nous -, lastly for the souci des inégalités porté dans la prière. Formation du cœur et actes concrets de charité s’appellent réciproquement en un cercle vertueux qui nous libère de l’égoïsme.

Homme sans égoïsme, Jésus, type in us a coronary heart semblable au tien et donne à chacun la clear imaginative and prescient du bien qu’il peut faire et la drive de l’accomplir.

FIRST

« Ouvre mes yeux, Seigneur, aux merveilles de ton amour.
Je suis l’aveugle sur le chemin; guéris-moi, je veux te voir.
Ouvre mes mains, Seigneur, qui se ferment pour tout garder.
Le pauvre a faim devant ma maison; apprends-moi à partager.
Fais que je marche, Seigneur, additionally dur que soit le chemin.
Je veux te suivre jusqu’à la croix; Viens I am going to activate for the primary.
Garde ma foi, Seigneur: a lot voix proclamation ta mort!
Quand vient le soir, et le poids du jour, ô Seigneur, reste avec moi.
»

Pere Michel Scouarnec

.

Leave a Reply

Your email address will not be published.