Skip to content

“A pair that by no means dissociated” : assembly with three maîtres-chiens pompiers de la Nièvre

“On est pompiers, mais avant tout, on est cynos”, sourit l’adjudant-chef Eric Brunet. Avec six autres de ses comrades de he soldats du feu, il est maître-chien. Une fonction, résultat d’une ardour, qu’ils ont chevillée au corps.

“On the home, c’est un membre de la famille, et à la caserne, c’est un pompier”, sums up Adrien Deleplanque. Avant d’ajouter : « The mine [sa chienne Rocket], ça n’a rien à voir entre les deux?! Les chiens sont suffisamment équilibrés pour faire la half des choses».

premium Chien et gendarme : « C’est mon compagnon de route »

Automobile leurs compagnons sont les propriétés des sapeurs-pompiers, qui les adoptent et les dressent, pour ensuite se former ensemble. “A pair that by no means dissociated”, lache Benjamin Ruis.

C’est donc au pompier que burient le choix de choisir son chien : race, sexe, character… «Forcément, il ya des roots qui coïncident mieux avec nos missions. On les choisit agiles, endurants, pas trop gros et avec une bonne olfaction. Et on a quelques assessments pour les évaluer. On sait aussi ce qu’on veut, et ce qu’on ne veut pas », souligne Adrien Deleplanque.

Benjamin Ruis, lui, to this aidé d’un behavioriste pour le choix de ses chiens.

“I’ve indicated that it’s preferable to put on a lady, it’s extra fluid, I’m most authoritative”, souligne le proprietor of Felco, a malinois de douze ans, et de Nikitaa four-year-old border collie.

200 hours of coaching

C’est vers une chienne qu’Adrien Deleplanque s’est aussi tourné. “La méthode est différente, avec plus de douceur, de tolérance et d’affection”, be aware l’adjudant. Avec Rocketson berger hollandais, il a discovered une chienne « intuitive et autonome, avec beaucoup de réflexion ».

Eric Brunet, après deux femelles, a décidé d’adopter Judex, a mâle, pour « se renouveler ». C’est un « chien avec un gros caractère ». Il rit et annonce : « il ne faut pas que j’essaie de lui mettre de travers ou de lui lie?! »Plus serieusement, c’est un véritable relation de confiance que chaque maître avec son chien de el.

C’est la base de la méthode, le chien doit toujours être gagnant.

Lorsqu’ils sont à la caserne, ensemble, ils ont une mission properly précise, de sécurité civile. Les chiens sont tous spécialisés à la recherche de individuals ensevelies dans les décombres. Avec les maîtres-chiens gendarmes, ils partagent aussi la mission de recherche de individuals. Seoul Judexle chien de l’adjudant-chef Éric Brunet, dispose d’une compétence supplémentaire : celle du pistage.

For ce travail, les chiens sont mis à disposition du service départemental d’incendie et de secours, who, in return, guarantee leurs frais de vétérinaire et de croquettes. In 2021, the maîtres-chiens ont été requested 48 retakes.

In whole, the maîtres et leurs amis à quatre pattes doivent s’entrainer 200 h para dans le cadre de leur mission. «Mais en réalité, tout est sujet à s’entraîner, c’est all les jours», acknowledges Éric Brunet. Automobile pour les chiens, tout est borrowed au jeu.

And purchase leur mission. “C’est la base de la méthode, le chien doit toujours être gagnant”, affirmed le sergent Benjamin Ruis.

After the sport, the reward

For the reason that telephones of the sapeurs-pompiers are sonnent, les chiens sont immédiatement en éveil, ils s’excitent. Pour eux, l’heure du jeu a sonné. Mais leurs maîtres ne perdent pas de vue que pour eux, derrière, il ya une victime, une personne disparue. Au bout du chemin, pour les chiens, une récompense.

Et chacun a sa method. Nikita, elle, est gâtée avec son péché mignon, le fromage de chèvre. Pour Rocket et Judex, place à leurs jeux favoris ! Avant que le bip ne retentisse et qu’ils ne repartent à nouveau en mission.

Marie Lemaitre
marie.lemaitre@centrefrance.com

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *