Skip to content

a report d’inspection met in trigger les “défaillances” de la jail de Fresnes

Au vitriol. Dans a confidential doc that reveals “Marianne”, the providers of the Minister of Justice met sevèrement in trigger le heart pénitentiaire de Fresnes, dénonçant “a rest” et « an empilement of manques et défaillances »ayant conduit to the fast degradation of the santé puis à la mortd’un jeune détenu de 28 ans, en janvier dernier.

« Le corps sans vie de Doroteio Sanha a été découvert mardi 11 janvier 2022 vers 10:30: il était recroquevillé au sol, dénudé, dans une cellule très comes out, jonchée de tritus, la fenêtre ouverte alors que la température extérieure n’était that of quelques degrés. » C’est in ces termes that l’Inspection générale de la Justice (IGJ) debuted are rapport remis au Garde des Sceaux, Éric Dupond-Moretti, le 2 juin dernier. Sur quarante-deux pages, three inspectors of the Place Vendôme dissèquent avec méthode la « infernal mechanic » who’s mise en path to Fresnes and who aurait fini par coûter la vie à Doroteio Sahna – additionally appealed to Théo Sahna – a psychotic détenu de 28 ans, 41 seulement days après arrived in jail.

« L’état physique et psychique de M. Sanha (…) s’est quickly dégradé with out provoquer de réaction de la half des personnels : il vivait dénudé, urinant et déféquant sur ses effets personnels, mangeait dans les barquettes à même le sol ou sur son matelas, parfois sous son lit, vociférant ou produisant des bruits notamment d’animaux dans une cellule dégradée et très sale »develop the inspectors.

Ce matin-là, quand des surveillants découvrent son cadavre déjà rigide, Théo Sahna devait être extrait de sa cellule pour son procès au tribunal de Créteil. Sa mère de ella, qui l’attendait dans la salle, fait un malaise en apprenant la mort de son fils de ella de la bouche d’un magistrat, un épisode repris por la presse. The Sahna household, abasourdie d’apprendre que ses troubles de su n’avaient pas été pris au sérieux, protested.C’est dans ce embarrassant contexte que Véronique Malbec, alors directorate de cupboard du ministre, missionne l’IGJ pour une « practical inspection » of the jail, on February 4. Quatre mois d’enquête et une cinquantaine d’entretiens plus tard, in ressort un état des lieux calamiteux of the gestion des détenus psychotiques par le heart pénitentiaire (CP) de Fresnes. No stage hiérarchique n’est épargné.

“Islamist” to tort

I used to be incarcerated on December 2, 2021, after I bafoué les règles de son assignation à résidence (en saccageant notamment, dans un accès de folie, une station-service à Mantes-la-Jolie) Théo Sahna était un détenu psychotique réputé « tumultuous ». Six mentions au casier, « 1m82 for 110 kg of muscle tissues » Selon les inspecteurs, ce père de deux enfants failed, le jour de son arrivée, une partie de la porte de la salle d’attente du greffe. Sur la grille d’évaluation de sa dangerosité of him, il est fait état de « hetero-aggressive dangers » (des risques de violence envers les hommes, ndlr).

Survient the primary hic : they arrived in provisional detention, Théo Sahna, file n° 1017976, is taken into account « à tort comme un terrorist islamiste », s’étonnent les inspectors. His administration be aware signifies that he’s incarcerated for the «affiliation of terrorist malfaiteurs», who’s allowed to use an especially strict safety regime … Sauf qu’il n’a jamais été condamné pour un tel délit. cette “meprise” to enter a “bias unfavorable to curiosity”, in keeping with the inspectors. Et le début de sa descente aux enfers.

Surveiller et fouiller

Théo Sahna is sick in cellule 177, on the 1st stage of the first division, in an previous quartier of analysis of radicalization (QER). Dans cette zone réservée aux détenus radicaux, avec trappes passe-menottes et mobilier scellé, il est surveillé par une équipe à que l’on demande une “surveillance motion”. unite « sans aucun cadre » voire « cover », voulue par le chef d’établissement, Jimmy Delliste, s’étonnent encore les enquêteurs. I cataloged « disturber, à surveiller +++ », Théo Sahna is joined by a strengthened escort. Sa cellule doit être fouillée régulièrement tous les jours.

Aux premiers jours, no medecin ni psychiatre ne l’study, à rebours de la doctrine en vigueur. In raison de cette prize en cost « upset » et “inadequate”in keeping with the inspectors, the prisoner doesn’t have the article of medical suivis that sees troubles psychiques justifiaient pourtant. « The transmission of medical data and psychiatric antecedents of M. Sanha is incomplete », regrettent-ils. Ces antécédents finissent par être connus, quinze jours plus tard, mais sans produire d’effet. If Théo Sahna is described as « provocateur » et « auteur de delire clastique » (terme scientifique signifiant qu’il devient violent et brise des objets), surveillants et médecins se renvoient la balle. The primary demanded a placement psychiatrist. Les seconds, maintain him in cellule.

All through the interval of emprisonnement, Théo Sahna is transferred to 5 completely different sectors: disciplinary quarters, hospital unit, Covid unit… He’ll end the article of 25 medical consultations, together with 5 psychiatric consultations. La dernière goes again to five January, quelques days earlier than his loss of life – au cours duquel un psychiatre conclut qu’il « simulate »… These medical visits are autant d’« events avortées » de lui donner la prize en cost nécessaire, regrette la mission d’inspection. « The place of Théo Sahna, who avait des antécédents et montrait des indicators de troubles psychologiques, n’était pas en détention »finissent-ils par reliever.

Livré à lui-même

After a number of incidents and a optimistic check au Covid, the safety guidelines concern him in a brand new fois renforcées: sa porte ne peut plus être ouverte que en présence de quatre brokers des équipes de sécurité pénitentiaire (ESP), munis de casques, de boucliers et de gilets pare-lames. ce traitement “exorbitant” a pour effet de l’isoler encore davantage, alors que ses crises de psychose succèdent « sans que [sa] dangerosité n’ait été demontrée, me a posteriori » selon l’IGJ.

Et en pratique, c’est encore pire. Sa porte del n’est quasiment jamais ouverte, automobile ces fameuses «ESP» n’arrivent à Fresnes qu’à 7 h 45, soit après l’heure d’ouverture des cellules. Conscious of this incongruity, they step by step demanded a prize for anticipated service. Extra the route refuse: cela générerait trop d’heures supplémentaires. Celle-ci ne donne pas plus de consignes, « poussant les brokers à l’inaction ». « C’est dans ces circumstances que la cellule de M. Sahna, alors qu’il adopted de jour en jour un étrange et inquiétant habits, étant nu, urinant dans sa cellule, ne sortant même plus pour aller à la douche, n’ a plus été ouverte qu’à deux reprises par jour, à du 1er janvier, pour la distribution des repas », deplorent the inspectors. Selon eux, the handle du heart pénitentiaire de Fresnes a fait preuve d’« imprevoyance », ECwho to you « tamable penalties » by Théo Sahna.

S’ensuit unites « direct contact individual » between the personnel and the detenu, « livré à lui-même ». Cela « semble avoir entrained a disquieting and fast degradation » of son état. « Ainsi n’a-t-il plus en face de lui que des personnels en tenue d’intervention, camouflés derrière un bouclier »s’émeut l’ICJ.

« Il mangeait comme un chien »

Une horrible scenario automobile, dans les dix derniers jours précédant sa mort, ses délires psychotiques s’accélèrent. On December 31, Théo Sahna casse tout dans sa cellule de el. Nu, il fait des incantations, mange son dentifrice him. Le 6 janvier, il fait sauter les plombs. Le 9, il pousse des cris d’animaux et degrade la porte de la cellule… Les commentaires des personnels disent tout des abysses inquiétants dans lesquelles il sombre… “Il mangeait comme un chien à même la barquette”; “il imitait le singe”; «Il se mettait nu, urinait sur ses vêtements de él», «ils avaient peur de lui, le croyaient possédé», «le sol était recouvert d’immondices»… Des pictures sont jointes au rapport, montrant ce qui ressemble davantage à une décharge qu’à une cellule.

Atterrés, the inspectors of the Chancellerie dénoncent “a dehumanized administration, ostensibly distanced and inadapted”. Rien n’a été fait pour « le faire revenir à la raison », “A set of défaillance et negligences, ayant abouti au délaissement puis à l’abandon du détenu découvert décédé”.

Failing Surveillants

La nuit de sa mort survient una autre erreur. In keeping with the chronology established by the mission, sur les eleven surveillants que devaient contrôler sa cellule de el, six ne l’ont pas fait. Les cinq autres ont bien effectué un management œilleton – à travers le judas – mais celui-ci était obtrué, abîmé par Théo Sahna, sans qu’ils ne songent à sue le faire replacer.

At 7:10 a.m. on January 11, a surveillant passe sans verification, alors que détenu est peut-être, à ce moment-là, encore en Fri. Aux yeux de la mission, ce surveillant en put up le matin a « clairement manqué à ses skilled obligations, en s’assurant pas de l’intégrité psychique de M. Sanha à sa prise de service ». Surtout qu’il a « cherché dans un premier temps à dissimular les faits ». Après quoi il n’y plus de contrôle jusqu’à 10:15. Trois heures durant lesquelles Théo aurait peut-être pu être sauvé…

“C’est le système que a été defaillant”, not the inspectors. Ils pointent « des behaviors professionnels constitutifs d’un délaissement progressif de M. Sanha, dans des deplorable detention circumstances ».

Ils ont émis 13 suggestions in order that this case doesn’t reproduce extra, mentioned instantly by the chef d’établissement, Jimmy Delliste. On the tête de la jail after December 2019, ce directeur controversé – des syndicalistes avaient sued his dismissal after the affair du karting – in prend pour son grade of him: il lui est recommandé de mieux « encourage » ses futures mesures coercitives, mais aussi d’« guarantee a hierarchical management » I performed weak.

Briefly, the mission just isn’t pronounced on the precise causes of Théo Sahna’s loss of life, unknown in the intervening time or they met a last level to their rapport. Le report d’autopsie, which Marianne s’est procuré, conclut à une « suffocation ». Sans dire ce qui l’a asphyxié…

« Suite à ces faits et à la remise du rapport de l’IGJ au garde des Sceaux, une disciplinary motion to été engagée por la directed de l’administration pénitentiaire. Les brokers mis en trigger ont été sanctionnés en conseil de disciplina nationwide. The suggestions for the rapport of the IGJ are in different mises en œuvre par l’administration pénitentiaire »reagit ce 9 novembre le ministère de la Justice.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *