Skip to content

Après une vie de recherches, un Français récompensé pour avoir discovered the reason for narcolepsy

C’est un maladie “weird”, “unbelievable”, extra additionally “devastatrice”don’t take note of the sufferers « souffrent terribly ». Le Français Emmanuel Mignot consecrated his profession to the examine of narcolepsy, jusqu’à en trouver la trigger et permettre ainsi d’éclairer un peu l’un des grands mystères de la biology: le sommeil.

Medicines in cours de développement

Sa découverte, au coeur des méandres de notre cerveau, lui vaut d’être aujourd’hui was rewarded for a grand prix américain, the Breakthrough Prize, aux côtés du Japonais Masashi Yanagisawa, arrived at comparable conclusions on the identical time.

Thanks for the analysis, the medical recommendation that guarantees to revolutionize the therapy of narcolepsy and the opposite troubles that sleep within the cours de développement.

Les narcoleptiques – environ une sur 2,000 – ne peuvent s’empêcher de brutalement s’endormir en pleine journée. Certains sont également touchés par de soudaines paralysies temporaires (cataplexie).

« Je suis assez fier, ce ce que j’ai découvert est en practice de faire une énorme différence pour mes sufferers. C’est la meilleure récompense qu’on puisse recevoir », confide to the AFP as a professor at Stanford College, in California, or the narcoleptics of your complete world coming to seek the advice of him.

Already 30 years outdated, a younger diploma in drugs and sciences, Emmanuel Mignot decides to surrender his State-Unis throughout their navy service, with a purpose to examine the perform of a medication used in opposition to narcolepsy.

À l’époque, cette maladie était «pratiquement inconnue» et “personne ne l’étudiait”, se rappelle-t-il. extra lui is “I grew to become utterly fascinated.”

« Je me suis dit, c’est incroyable cette maladie, les gens s’endorment tout le temps, on n’a aucune idée pourquoi, et si on pouvait en trouver la trigger, on pourrait comprehend quelque selected de nouveau sur le sommeil » , clarify le chercheur of 63 years.

cle manquante

Stanford possède alors des chiens narcoleptiques, et il met in tête de trouver le gène produisant chez eux la maladie.

Une entreprise titanesque, automotive les strategies de séquençage du génome sont alors primitives. “Tout le monde m’a dit que j’étais fou”, was supported by M. Mignot, who lived with a narcoleptic chien, Watson, whom I adopted. « Je pensais que ça allait prendre quelques années, et ça a pris 10 ans. »

Lastly, in 1999, the invention: a receiver positioned within the cellules du cerveau de chiens narcoleptiques is irregular.

The receiver is sort of a serrure, who doesn’t react within the presence of the nice clé: a molecule, found in the identical time by the Japanese Masashi Yanagisawa, who was baptized orexine (additionally parfois appelée hypocrétine). Il s’agit d’un neurotransmetteur, produit dans l’hypothalamus, à la base du cerveau, par une toute petite inhabitants de neurons.

Instantly, Emmanuel Mignot carried out the primary checks on people. Et les résultats sont époustouflants : les niveaux d’orexine dans le cerveau des sufferers narcoleptiques sont à zéro.

Or at regular temperatures, this molecule is produced in giant portions on the finish of the day, surtout en soirée, permitting lutter in opposition to accrued fatigue.

La voie d’motion de la maladie est donc similaire: chez les chiens, la serrure est cassée, mais chez l’humain, c’est la cle qui manque. Ce qui clarify également por la maladie peut être héréditaire chez les chiens, et non chez les humains.

« On ne fait pas une découverte comme ça deux fois dans sa vie. On trouve la trigger d’une maladie », s’emerveille le Français. « L’avantage, c’est que la clé, on peut la refaire. »

Remedy « miraculous »

For the second, the plupart of sufferers are notamment soignés avec une combinaison d’anesthésiques pour les faire sleep profondément la niit, et d’amphétamines pour les réveiller la journée.

Extra in donnant a medically mimant l’orexine dans le cadre d’essais, les résultats sont « vraiment miraculeux », raconte M. Mignot. Les sufferers ont alors «des yeux différents», ils sont « juste réveillés, settle down », une vraie « transformation. »

Le défi reste aujourd’hui de développer la formulation délivrant la bonne dose, au bon second. Plusieurs entreprises, dont la japonaise Takeda, travaillent sur le sujet, et des pourraient medicaments être autorisés dans les prochaines années.

Des purposes pour d’autres maladies sont aussi possibles: par exemple pour des depressed sufferers ayant du mal à se lever, ou dans le coma et difficiles à réveiller, advance le chercheur.

Toutes les questions ne sont pas pour autant résolues. Emmanuel Mignot essaie aujourd’hui to show that narcolepsy is cleared by the flu virus.

Selon lui, le système immunitaire, chargé de nous defendre contra les infections, peut se mettre à confondre les neurons produisant l’orexine avec certains influenza virus, et finir par les attacker. Or une fois morts, these neurons are peuvent pas se renouveler, et les sufferers pourront plus produire d’orexine de leur vie.

plus largement, « je me suis mi à m’intéresser à remark le système immunitaire agit dans le cerveau »dit-il, a domaine “in practice d’exploser”.

Quant au mystère du sommeil, même s’il en elucidé l’un des grands mécanismes, le chercheur s’avoue toujours fascinated : « What’s it that sommeil fait qui est si vital qu’on a besoin de le faire tous les jours ? »s’interroge-t-il. « C’est vrai qu’on ne comprehend toujours pas. »

Leave a Reply

Your email address will not be published.