Skip to content

Neighborhood organizations | In peril à trigger des loyers

La hausse du prix des loyers en vient à nuire aux organismes tempting d’aider les personnes vulnérables. Son bail n’ayant pas été renouvelé, l’organisme communautaire le Café Parenthèse, à Saint-Eustache, doit se loger d’ici le 1er March, mais les loyers sont beaucoup trop chers pour lui.


“I do not know what occurs,” confided Priscilla Laplante, co-founder of the group. Le Café Parenthèse, which is quotidiennement cinquantaine de sans-abri et de personnes vivant de l’exclusion de la MRC de Deux-Montagnes, avis de non-renouvellement de son bail la semaine de Noël.

  • L'organisme communautaire le Café Parenthèse, à Saint-Eustache, doit se loger d'ici le 1er mars.

    PHOTO CHARLES WILLIAM PELLETIER, SPECIAL COLLABORATION

    L’organisme communautaire le Café Parenthèse, à Saint-Eustache, doit se loger d’ici le 1er mars.

  • The traveling clientele of Café Parenthèse

    PHOTO CHARLES WILLIAM PELLETIER, SPECIAL COLLABORATION

    The touring clientele of Café Parenthèse

  • L'intérieur convivial du Café Parenthèse

    PHOTO CHARLES WILLIAM PELLETIER, SPECIAL COLLABORATION

    L’intérieur convivial du Café Parenthèse

  • Le Café Parenthèse offers a range of projects to combat the isolation of vulnerable people

    PHOTO CHARLES WILLIAM PELLETIER, SPECIAL COLLABORATION

    Le Café Parenthèse provides a variety of tasks to fight the isolation of susceptible individuals

  • The façade of Café Parenthèse

    PHOTO CHARLES WILLIAM PELLETIER, SPECIAL COLLABORATION

    The façade of Café Parenthèse

one/5

“J’ai started à faire des appels, however the patrons are from $5,000 to $7,000,” says Priscilla Laplante. Avec $7,000 per mois, c’est $84,000 pour une année. » Une somme bien superieure aux 1782 $ par mois que le café débourse presently.

Troublesome to discover a loyer peu élevé à Saint-Eustache, point out the co-founder of the group, Mathieu Lavoie. « Il ya un taux d’inoccupation très faible, donc les prix grimpent même dans le business », dit-il.

Le taux d’inoccupation des logements locatifs de la ville de la Rive-Nord is 0.3%, in accordance with the Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL).

A taux that’s encore extra dependable than celui de Montréal, which is 3.7%. Les cofondateurs ont même regardé de vieux bâtiments. “Mais ils se font acheter par des gens qui bâtissent des condos”, s’exaspère Priscilla Laplante.

Le Café Parenthèse is financed by a undertaking. «Il n’y a donc pas beaucoup de sous qui vont à l’administration, au loyer, aux assurances et aux autres frais de base», defined the co-founder. The group will obtain a peu moins de 200,000 $ from subsidies l’année dernière, «ce qui inclut le salaire des sept intervenants, le loyer, la bouffe», precise-t-elle. « Au bout du compte, on n’a pas les moyens de mettre 84,000 $ dans un loyer. »

Le rêve de Mathieu Lavoie est de recevoir le PSOC – Program de soutien aux organismes comunautaires – which permits them to finance neighborhood organizations à la mission globale et “de recevoir une subsidión qui est récurrente”, affirms-t-il.


PHOTO CHARLES WILLIAM PELLETIER, SPECIAL COLLABORATION

The 2 co-founders of Café Parenthèse, Priscilla Laplante and Mathieu Lavoie

However the espresso is not going to be admissible earlier than august 2023, as a result of the organism is younger. Le Café Parenthèse is an impartial group after seulement an an. L’endroit, due in March 2021, is related to a special physique. “C’était plus facile d’avoir des fondos rapidement et il y avait un besoin criant”, signifies Priscilla Laplante.

Combattre l’isolement, a repas à la fois

What was the group if it was not native? « Dans le pire des cas, les gens vont juste être isolés », the sister was desolate. Ces gens, ce sont les shoppers du Café Parenthèse. Certains are in scenario d’itinérance, d’autres vivent avec des problèmes d’isolement ou de détresse psychologique.

L’organisme provides diners et des soupers – round 12,000 repas depuis son ouverture –, mais pas seulement.

“C’est vraiment un milieu de vie”, Illustre Mathieu Lavoie. L’organisme aide, entre autres, pour les démarches administratives, provide many actions et fait même de la prévention en toxicomanie.

«Ici, on privilegie les discussions autour de la desk, autour d’une bouffe pour parler des vraies affaires», affirms Priscilla Laplante. “C’est comme ma famille”, says Myriam Mokrane, a daily buyer.

Manon Chayer fait son tour « from temps to temps ». Elle sits properly within the cafe, d’autant plus qu’elle can amener son chien de ella avec elle et socialiser avec les gens. «J’ai trouvé de l’aide ici», dit-elle. Elle espère que le café sera relogé pas trop loin de l’endroit actualuel, sinon «ça va être trop difficile de venir avec mon chien», affirme-t-elle.


PHOTO CHARLES WILLIAM PELLETIER, SPECIAL COLLABORATION

Le chien de Manon Cayer, a daily at Café Parenthèse

Priscilla Laplante is anxious concerning the shoppers who frequent the espresso. «On porte une responsabilité», dit-elle.


PHOTO CHARLES WILLIAM PELLETIER, SPECIAL COLLABORATION

Des benevoles du Café Parenthèse

Danielle Desrosiers, who vient donner a coup de predominant after Saint-Hyacinthe as a pair helper, additionally redoute the date butoir du 1er mars. « Il faut se relocaliser. Sinon, où vont aller ces gens-là ? », s’exclaimed-t-elle.

An issue répandu within the MRC

The friperie La Boutik, managed by the group Heart Marie Ève, is resigned to shut its doorways on October thirty first with out having to discover a place that corresponds to their price range. The boutique avait pignon sur rue depuis quatre ans dans la ville voisine de Deux-Montagnes.

« This actually is an issue of relocating », acknowledged Isabelle Jorg, director common of the Heart Marie Ève.

Il vraiment peu de locaux accessible. Soit les locaux demanding beaucoup de rénovations or ils sont reconvertis en logements.

Isabelle Jorg, Normal Director of the Heart Marie Ève

Les locaux disponibles – et qui étaient assez grands pour eux – demand de 50,000 $ a 60,000 $ par année, alors que leur loyer précédent était de 18,000 $ per année.

Le Heart Marie Ève « a peut-être lastly discovered son native pour la friperie », signifies Isabelle Jorg. Mais il a dû se résigner à un plus petit native. « On voulait a neighborhood of 1500 à 2000 pieds carrés, however on a peut-être I discovered a 1080 pieds⁠2. »

En savoir plus

  • 0.3%
    Taux d’inoccupation des logements locatifs à Saint-Eustache in October 2020

    supply : SCHL (Enquête sur les logements locatifs)

  • 135
    Folks in scenario of itinérance chronique within the MRC Deux-Montagnes (Mars 2021)

    300 et plus
    Individuals prone to itinérance on the MRC Deux-Montagnes (Mars 2021)

    supply : Concertation régionale en itinérance des Laurentides (CRI)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *