Skip to content

France – World | In Ukraine, la vie près du entrance proceed sous terre

Kryvyï Rig (Ukraine) – A Kryvyï Rig dans le Sud de l’Ukraine, le entrance est proche mais les enfants peuvent after they take part in a martiaux arts competitors, dans an anti-nuclear open.

Filles et garçons défilent en tenue blanche for the finals of the annual municipal competitors, dans ce bunker construit à grands frais dans les années 1960 pour parer toute éventuelle nuclear assault pendant la Guerre froide.

Ils s’affrontent ensuite sur des tapis carrés, sous l’oeil de leurs mother and father à la mine épuisée, écroulés sur des bancs ou appuyés contre les murs.

An enthousiaste commentator detailed chaque fight. Les échos du haut-parleur résonnent bien au-dessus du degree de la terre.

“Psychologically, it is essential for kids to see that they develop into adults and don’t overwhelm them,” observes Anatoli Volochine, l’intraîneur nationwide. Il crie pour couvrir le bruit ambiant.

“Ils n’ont pas été à l’école depuis des mois. Ils ont besoin of feeling qu’ils comptent à nouveau”, ajoute-t-il.

Anatoli Volochine officiees as maître de cérémonie in l’absence du maire-adjoint, Serguiï Milioutine, coincides with the bureau pour surveiller les coupures de courant qui affectent sa ville.

– “Sang-froid” –

Après huit mois de guerre, le maire-adjoint, a strong et enjoué man aged 45 years and ingénieur de formation, a pris l’habitude d’être constamment sur son téléphone. Les dernières nouvelles du entrance hooked up to his bonne humeur coutumière.

Les forces russes ont été repoussées à environ une heure de route des faubourgs de Kryvyï Rig, ville industrielle et russophone dont le président Volodymyr Zelensky et son épouse sont originaires.

The Ukrainian counter-offensive pressured the Russian occupation authorities to start the evacuation of Kherson, the regional capital that gained the prize for March.

Mais à l’approche des rudes mois d’hiver, les forces russes ont frappé le réseau d’électricité du pays.

Le maire-adjoint se veut philosophe en mâchant son sandwich tout en cherchant sur son téléphone quels districts de sa ville ont besoin d’aide d’urgence.

“Properly sûr, je suis fatigué physiquement”, concede-t-il. “Mais j’ai atteint le level où je survis juste en poursuivant ma route. Il faut garder son sang-froid et économiser son énergie de el. Personne ne sait combien de temps cela va durer”.

Kryvyï Rig, on the urging of different industrial cities in Ukraine, essaie to discover a form of steadiness between despair and pleasure.

L’approche de chaque missile ou –de plus en plus souvent– d’un drone suicide is introduced by the hurlements déchirants des sirènes. Day et evening.

The anniversary of the chaque missile abattu is known within the réseaux sociaux dans ce pays que semble avoir transferé en ligne une bonne partie de sa vie quotidienne.

Sure quartiers in the primary cities are utterly ruined or completely deserted for éclairage et de courant.

D’autres en revanche sont remplis de gens faisant leurs programs ou de {couples} souriants avec des poussettes ou promenant leur chien sans se preoccuper le moins du monde des alertes aériennes.

– “Ne relachez pas l’consideration” –

Le maire-adjoint ne sait trop remark faire pour que ses administras prennent les sirènes autant au sérieux qu’aux premiers jours de la guerre.

“Nous passons notre temps à rappeler aux gens +s’il vous plaît, s’il vous plaît ne relâchez pas l’consideration”, insists-t-il, la voix soudainement grave.

Faculties and cinemas are fermés in Ukraine because of threats of bombarding.

To redonner a semblance of normality to the previous des inhabitants, Kryvyï Rig has remodeled into anti-nuclear abri, comme d’autres constructions souterraines semblables, right into a corridor of spectacles and rencontres sportives.

The accueille des live shows de musique pop although they offer exhibits by the Kvartal 95 workforce, the manufacturing firm dont M. Zelensky était co-propriétaire et la vedette clé jusqu’à son election à la tête de l’Etat en avril 2019.

Des centaines de personanes s’y current le week-end, malgré la guerre qui fait rage à leurs portes.

Il a failu quelques mois, explains M. Milioutine, por que chacun réalise qu’il était attainable de renouer avec a semblant de vie normale grâce ces bunkers oubliés que parsèment le pays depuis l’époque soviétique.

“Tout le monde est très joyeux là en dessous”, guarantee l’intraîneur Anatoli Volochine. “C’est comme s’il n’y avait pas de guerre”.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *