Skip to content

“J’ai vécu l’horreur”: déchiqueté par deux chiens, a raconte Varois son calvaire

The pictures are intolerable to treat. Among the many chairs déchiquetées et sanguinolentes, on devine les restes d’un mollet droit, des avant-bras rongés comme des os à moelle, une cuisse gauche deeply perforated… “C’est une vraie boucherie”souffle Monique Boglietti, encore sous le choc de la attaque violente qu’a subi son mari, François Giannesini, mercredi dernier.

Alors que l’homme de 55 ans terminait son jogging hebdomadaire autour des 16h30, comme à son habitude, sur l’avenue de la Vaugine, à Draguignan, deux Rottweilers de 45 kg chacun ont fait irruption sur le chemin.

“Ils étaient sans laisse, et je ne voyais pas le proprietaire”, raconte François Giannesini sur son lit d’hôpital, au middle hospitalier de Draguignan (CHD). Reviving the scene sous ses yeux of him, l’officier de réserve go au présent. “Je fais une analyze rapide de la situación tout en essayant de ne pas montrer ma peur. Je me suede si les chiens von me sauter dessus ou pas. Lastly, in rehearsal of les repousser, ils ont attaqué sans réfléchir…”

“J’ai été trainé au sol”

Malgré la douleur physique et psychologique, le militaire déroule le récit avec un braveness inébrnable. Aucun détail n’est oublié. “J’ai été trainé au sol sur plusieurs mètres par les deux chiens, pourtant je pese 90 kgfait-il remarquer en se tenant le ventre. J’ai tout de même eu la lucidité de protéger mon cou et mon visage en sacrifiant mes avants bras. Sinon j’etais mort.”

Pendant combien de temps ce bloodbath at-il duré? Individuals do not say precisely. For François Giannesini, be careful for eternity. “J’ai peut-être été au sol pendant deux minutes, mais dans ma tête c’était des heuresadmet-il. Je jouas ma vie, je ne refléchissais plus.” In a single sentence, the abstract of the unimaginable: “J’ai vécu l’horreur.”

Tout du lengthy, il crie plusieurs fois à l’aide. A girl assists tétanisée à la scène depuis sa voiture de ella. Sorti dans son jardin de ella, Claude Baelen raconte avoir entendu les hurlements. “Les deux Rottweilers étaient comme des fauves”, décrit le sexagenaire. And a few seconds after, the proprietor arrives, trottinette à la essential. “Il est venu me faire les gestes de primers secours en me ttant en place laterale de sécurité en surélevant mes jambes pour limiter l’hémorragie.”

“Je veux éveiller les consciences”

“Si ça avait été un enfant ou une personne âgée qui avait été attaqué, c’est clair et internet, il n’aurait pas survécu”assured Francois Giannesini.

After l’attaque, en effet, l’homme passe three hours au bloc opératoire. Dans un état grave. “J’ai perdu plus deux liters de san rien qu’à l’hôpital. Et j’ai eu plusieurs centaines de factors de suture. Pour me mettre les pansements, il faut me metre sous anesthésie générale”, detaille-t-il. Selon lui, même le chirurgien était choqué de l’étendue des blessures. “I m’a dit que j’étais un revenant”.

In positiveplusieurs greffes de peaux seront nécessaires, et une longue guérison pour cet homme “three bodily lively” s’annonce.

Pour le militaire, ce témoignage est le moyen de faire passer un message. “La Vaugine a été réaménagée pour les mobilités doucessouligne-t-il sur a grave ton. Le chemin est très emprunté, il ya des cyclists, des joggeurs, des promeneurs de tous âges. Ce n’est pas regular que des chiens aussi dangereux puissent se retrauver dans l’espace public, il faut que les pouvoirs publics agissent, que la inhabitants agisse, ce n’est pas doable. On this state of affairs, il aurait pu y avoir un mort.”

En attendant, c’est une vie, voire plusieurs, qui basculent. “Tout est mis entre parenthèses pour plusieurs mois, au moins”flip conscience sa femme, Monique Boglietti. “En tant qu’auto-entrepreneur, je n’ai plus de revenus. Je comptais partir en mission pour l’armée, tout était déjà prévu. Maintenant, je ne sais plus de quoi l’avenir sera fait”.

Chien dangereux, que dit la loi?

Alors qu’une enqueste a été ouverte par le commissariat de police de Draguignan, les deux Rottweilers sont pour l’prompt revenus au domicile de leur propriétaire, non loin de la Vaugine.

“Tous les inhabitants du quartier ont peur à présent, certains ont même décidé de s’armerlance Claude Baelen, le voisin témoin de l’accident. Je ne comprends pas pourquoi ces deux ogres sont encore là, ils devraient être euthanasiés », lance-t-il sans ambiguities, précisant au passage que la clôture séparant les molosses du chemin « s’avère très précaire.” A couche de plus sur la pressure générale du quartier.

There are three classes of youngsters in line with their morphological traits.

The premiere consists of kids thought of comme “chiens d’attaque”morphologically proches des “pit bulls”. The second class incarnates them chiens de garde et de défense”, Qui sont les molosses ayant une inscription au Livre des origines français (LOF), comme l’American Staffordshire Terrier, donc de purebred, ou de sort Rottweiler. De par leur puissance physique importante pouvant les rendre plus dangereux, ils sont soumis à une surveillance étroite, avec une évaluación du behaviorement obligatoire entre 8 et 12 mois.

The troisième represents all the opposite chiens, thought of comme hors catégorie.

Mais consideration, un chien dangereux n’est pas forcément un chien categorizé (et vice-versa)! All is dependent upon conduct.

Automotive de l’autre côté, il existe bel et bien quatre niveaux de dangerosité: allant d’aucun risque, puis risque faible, suivi par dangerousosité critique, et enfin, dangerousosité maximale, qui peut entraîner l’euthanasie de l’animal – sans Lien avec la catégorie du chien. Seule une étude behavioramente menée par un vétérinaire agrée peut mener à cette caractérisation. Additionally, a Rottweiler cannot be rated at stage 1, c’est-à-dire le moins dangereux, and a Labrador or a Jack Russell is rated at stage 4…

A examine of this kind can be carried out on the 2 Rottweilers involved by the assault by François Giannesini.

Autre precision: malgré tout, l’euthanasie est loin d’être sistématique en cas de morsure envers un humain, même gravissime.

A veterinarian from the clinique dracénoise La Souris Verte, explains: “S’il ya morsure, les chiens doivent être placés sous surveillance sanitaire pendant quinze jours, avec deux visites chez le vétérinaire afin de vérifier qu’ils n’ont pas la rage. Si on observe une absence de rage, l’euthanasie n ‘est pas réalisée.”
Realizing that in these circumstances, a process for “chien mordeur” is presently operating on the parquet of the courtroom of Draguignan.

Cédric Fèvre, commissaire divisionnaire, annonce qu’une audition du propriétaire des animaux a été faite, ajoutant qu’“A suivra behavioral analysis. Et, if the youngsters are judged successfully dangereux, they are going to be euthanized sur resolution du parquet ou du jugement remaining”.

Le proprietaire des chiens est poursuivi pour involuntaires blessures et risque au minimal un an de imprisonment et 15,000 euros d’amende si l’ITT est inférieure à 3 mois, ou 3 ans de imprisonment si l’ITT est supérieure à 3 mois.

The sufferer can be understood by the police ce mercredi.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *