Skip to content

Les Pays-Bas veulent bannir les chiens à nez plat

I printed

animal safetyLes Pays-Bas veulent bannir les chiens à nez plat

After 2019, the race race au museum courtroom, just like the carlin, is interdit within the international locations. Le Ministère de l’agriculture veut aussi emprecher les propriétaires de les acheter à l’étranger.

Le carlin, tel qu’on le connaît aujourd’hui avec son nez «écrasé», avait un museau regular, comme on le voit ici à droite, dans un tableau du peintre autrichien du XIXe siècle Karl Reichert.

Photomontage/Pixabay/Wikipedia

Le gouvernement néerlandais a indicé vendredi vouloir interdire la possession d’animaux de compagnie qui souffrent à trigger de mutations génétiques leur donnant une apparence «mignonne», dont les chiens à nez plat.

“Lors du choix d’un animal de compagnie, les gens choissent souvent des caractéristiques qu’ils trouvent mignonnes, par instance des chiens avec un museau courtroom ou des chats avec des oreilles pliées”, affirmed in a communiqué le Ministere de l’agriculture . However «il exist des preuves scientifiques que ces chats souffrent always parce qu’ils ont un défaut de cartilage causé par un gène spécifique», relève-t-il.

Constamment à bout de souffle

Les mutations génétiques peuvent notamment provoquer chez les animaux concernés des problèmes respiratoires ou d’arthritis. «Leurs propriétaires sont animés des meilleures intentions mais ignorent souvent le côté sombre» de ces animaux et leur souffrance en raison de ces caractéristiques, poursuit le ministere qui point out that «les chiens avec un museau trop courtroom sont par exemple constamment à bout de souffle» .

Selon des études récentes, c’est le cas d’animaux tels que les bouledogues français et anglais. «Les chiens qui ont une forme de crane abnormale peuvent avoir constamment mal à la tête», added to a letter bought to the Parliament by the Minister of Agriculture, Piet Adema.

“Un animal de compagnie n’a pas à souffrir de son apparence”

«We rendon la vie misérable à des animaux innocents, uniquely it appears that evidently our ideas are qu’ils sont «beaux» et «mignons», summarizes Piet Adema. Selon lui, les Pays-Bas vont faire un «grand pas» en décidant qu’«aucun animal de compagnie n’aura à souffrir de son apparence».

La liste des animaux dont le gouvernement veut interdire la possession doit encore être établie. A listing of bodily traits that may be objectively decided as the reason for everlasting souffrances is à l’étude, a précisé le ministère.

unlawful commerce

Aux Pays-Bas, il est déjà interdit depuis 2014 d’élever des animaux qui ont des problèmes liés à leur look physique. Des règles sont aussi en vigueur depuis 2019 regarding l’élevage de chiens à museau courtroom: ceux dont le museau est inférieur à la moitié de leur cranium ne peuvent plus être élevés. Mais il existe toujours un commerce unlawful de ces animaux.

Piet Adema souhaite une interdiction de la possession d’animaux qui souffrent de leur look physique, ainsi que de la publication de leurs images sur des publicités ou les réseaux sociaux. All interdiction shall be cependant suivie d’une période de transition qui verra les détenteurs d’un animal involved pouvoir le garder jusqu’à son décès.

Et en Suisse?

Selon l’ordonnance suisse sur la safety des animaux, l’élevage «ne doit poursuivre aucun however d’élevage qui trigger aux animaux des douleurs, des maux ou des dommages, ou qui entraîne une atteinte profonde à leur side physique ou à leurs aptitudes ». Il est autorisé si le contraintes exercées sur les animaux par l’excessive expression de sure caractères (ex. le nez «écrasé») sont «légères». Mais le flou entourant cette définition fait qu’à ce jour, l’élevage de races de chiens dits brachycéphales, telles que le carlin ou le bouledogue, qui peuvent souffrir de problèmes respiratoires en raison de leur nez très courtroom, n’est pas interdit in Switzerland. EGR

(AFP)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *