Skip to content

L’hypersensibilité et la douleur physique qu’elle engendre

L’hypersensibilité can activate manière exagérée les recepteurs nociceptifs, ces terminaisons nerveuses qui transmittent les sensations de douleur: le système d’alarme de notre corps, en somme. C’est lui qui nous fait retire notre important d’un plat trop chaud pour nous avertir que l’on va se brûler ou qui nous fait baisser la musique when elle nous casse les oreilles… Une hyperesthésie va exacerber la sensibilité et concern, parfois , des personnes à haut potentiel, des autres atteintes d’autisme ou, plus généralement, des hypersensitive, chez qui le phénomène seize des formes plus ou moins invalidantes. Cette amplificación peut affecter n’importe lequel des cinq sens – seoul ou plusieurs, voire tous –, avec des degrés importants à modérés. C’est ce qui fera la différence. On peut très bien vivre avec des «Je n’aime pas», se sentir irrité, voire dégoûté, mais cela devient plus préoccupant quand on déteste, en assénant des «Je ne supporte pas», «C’est not possible», «Je ne peux pas rester là »… Ce sont des hyperesthesiques qui nous disent le.

You toucher

« Je me sens vite agressée lorsque l’on porte la important sur moi, même de façon amicale. De manière générale, je ne supporte pas les vêtements collants », témoigne Astrid, who additionally hates the feel of sure glazed papiers, l’aluminium, le mouillé, le gluant… Different tactile sensations are rapportées : l’eau trop froide ou trop chaude, les couvertures trop lourdes, le contact du sable ou de l’herbe. L’hypersensible identifie ce qu’il supporte le moins avec le soin du détail: les premières gouttes de pluie légère, avant meme de sentir que l’on est mouillé, le savon ou le démêlant s’il en reste sur la peau après la douche, les bijoux, surtout les colliers et les ras-du-cou, les lunettes qui occasionnent une douleur odieuse sur le nez, sans parler des masques sanitaires irritants et dont l’élastique blesse l’arrière des oreilles.

THE ASTRID COUNCIL « Je fais de la méditation en pleine conscience depuis longtemps, mais lorsque je suis me mise au yoga au moins deux fois par semaine, cela m’a reconnectée à mon corps positivement. Je me sens moins agressée et j’accepte mieux mes sensations. »

The vue

Au quotidien, les lumières deviennent vite trop fortes et éblouissantes, au level d’imposer le port de lunettes noires… Mais il ne s’agit pas que de cela. «Je perçois aussi les détails de mon environnement, les enseignes lumineuses dans la rue, les feux de stationnement, les couleurs trop vives. Je vais être happé par celle d’un manteau ou la vitrine trop criarde d’un magasin… et ne pas voir que je fonce droit sur un banc. Chez moi, une porte mal fermée, un espace pas rangé ou, ailleurs, un décor trop charged, des tableaux aux murs, des bibelots partout, cela me dérange. I desire to sober up, let me relaxation visuellement », states Guillaume. On peut ajouter à cette liste un dégoût irrepressible à la vue d’un cheveu dans une assiette, ou même égaré sur un vêtement, du ache mouillé, the imaginative and prescient des fruits cuits ou du poisson – les écailles et la tête –, a pansement hors de sa boîte, pire s’il est usagé… Ça peut dégoûter tout le monde, mais, là encore, tout dépend à quel level.

THE COUNCIL OF GUILLAUME « À trigger de toutes ces solicitations visuelles, je ne peux pas faire mes programs dans un grand magasin. Je commande all en ligne, et c’est une libération. Quand ça ne va pas, je me plonge dans une pièce sombre en évitant tout stimulus extérieur, et j’adopte une respiration contrôlée; au bout d’un quart d’heure, je me sens déjà mieux. Aussi souvent que nécessaire, je fais aussi un tri dans mes affaires pour ne garder que l’utile et ce qui me rend heureux. »

L’ouïe

“Think about that in a single piece, the identical huge, you hear the impression that tout the world you communicate of gold”, attempt to clarify Nadia, dont the tête “explode”, as she stated, on the level of ne pas supporter la air pollution sonore des villes. A la campagne, où elle vit, il lui faut aussi fuir les moteurs des tondeuses ou le bruit, même lointain, d’une scie. En revanche, les sons de la nature l’apaisent, les chants d’oiseaux par exemple, même si celui de la tourterelle l’insupporte… Dans l’hyperacousie, on se focalise parfois sur un bruit en particulier, jusqu’à avoir envie de crier et de fuir : celui d’un stylo sur le papier, des touches que l’on presse sur un clavier d’ordinateur, la sonnerie impromptu de un téléphone transportable…

THE COUNCIL OF NADIA « Certains s’isolent en mettant leurs écouteurs avec une musique qui leur convient, mais personnellement, cela finit aussi par me fatiguer mentalement. J’ai opté pour des bouchons d’oreilles de live performance. Je peux quand me entendre ce qui se passe autour de moi, mais pas les sons les plus lointains, como si l’on avait baissé le quantity. »

L’odorate

Les odeurs corporelles sont particulièrement incriminées – haleine, perspiration, cuir chevelu, mais aussi les crèmes et les parfums… «Je préfère when the individual doesn’t really feel sick, however the impartial odeur n’existe pas pour moi», avoue Cendrine, qui renifle a chat à 15 m, au level d’en avoir mal à la tête. Soupe tiede, colle, peinture, chien mouillé, urine, moisi… ella est souvent dérangée par des odeurs que est entourage de ella ne perçoit pas.

THE COUNCIL OF CENDRINE « Chez moi, je me cree une bulle et je m’entoure d’odeurs légères qui me sont agréables, como la lavande (pas trop forte), que je glisse dans mon linge et qui favorise mon endormissement. Mais j’ai remarqué aussi que si j’ai de bons rythmes de sommeil et si j’évite la caféine ou l’alcool [voir encadré], in favor of a weight loss plan sain et riche in antioxidants (des fruits secs comme les amandes, surtout), month perceptions olfactives calmed down. »

You gout

Les HSP sont bien souvent hyperdiffciles avec la nourriture. Unimaginable pour Elise d’expliquer pourquoi, depuis toujours, elle a des haut-le-cœur à l’idée de manger un yaourt, ni pourquoi tout ce qui a un “goût de mer” lui paraît detestable. Les goûts et les couleurs… Seulement voilà, chez elle, cela peut aller jusqu’au vomissement. D’autres ne supportent pas les aliments mélangés (les pâtés), les fruits à graines, les meme les kiwis… «Moi, c’est à trigger des poils», confided Elise. Les textures et la vue sont suvent à rapprocher du dégoût pour sure aliments, comme le contact d’une fourchette en argent, parce qu’elle laisse « un goût atroce » dans la bouche.

THE COUNCIL OF ÉLISE « I by no means drive myself and I merely defined to my entourage that I vis parfois as a handicap… However I like sure goûts as celui de la coriandre ou de l’anis, alors je m’exerce à profiter de ces sensations agréables: je ferme les yeux de plaisir en goûtant ce qui est pour moi un plat délicat. Cela rassure me de voir à quel level je peux savorer certaines choses. »

Des troubles qui peuvent être temporaires

selon le journal américain Healthline, Extreme consumption of espresso or alcohol stimulates the good thing about the cerebral cortex and the spinal twine, which might trigger non permanent hyperesthésie by way of surstimulation of the nervous system. Different causes are defined by hyperesthesia, which triggers extra or extra rapidly: a zone that may déclencher has tactile sensitivity, like diabetes, the menopause, or particularly a scarcity of vitamin B12 that may be discovered within the mouths, the Viandes, les poissons et les produits laitiers… However when l’hyperesthesie is everlasting, it s’agit de se faire aider par un professionnel pour en trouver la trigger profonde.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *