Skip to content

Loire-Atlantique : Accusée d’avoir ébouillanté sa belle-fille de 6 ans et de l’avoir privée de nourriture

The investigation chamber of the Rennes court docket of enchantment extended the provisional detention of the accused for a length of six months ©L’Écho de la Presqu’île

A 28-year-old lady accused of avoir commis des “actes de torture et de barbarie” sur la fille de son compagnon dans la région de Pontchâteau (Loire-Atlantique) et que voulait sortir de jail pour returnner vivre à Chartres (Eure-et -Loir) upon request and rejet offered on October 21, 2022 by the court docket of instruction of the court docket of enchantment of Rennes (Ille-et-Vilaine).

Aux urgences pour a fake coup de soleil

Jennifer* X is in provisional detention after April 30, 2021. La fillette avait été admise aux urgences deux semaines plus tôt pour « des lésions cutanées sur les jambes »: elle avait « pris un coup de soleil quelques jours plus tôt », selon son father. Extra soignants avaient determined to report the scenario to the legal professional of the République de Saint-Nazaire: ils avaient aussi relevé de « traces de blessures sur l’oreille et le cuir chevelu ».

Pour eux, il était « évident » que ses blessures n’étaient « pas du tout liées à un coup de soleil » : place en garde à vue, le père de deux fillettes – qui avait récupéré leur garde unique un an plus tôt après qu ‘they aient went up “des violences” de la half de leur mère – s’était alors “effondré” devant les gendarmes, indicating that sa compagne lui avait “menti”.

Shock à fouiller les poubelles

Jennifer X -elle-même mère d’une fille- l’avait d’ailleurs « threatened to commit suicide » when she avait souhaité emmener la petite fille à l’hôpital de Redon « voyant les blessures s’aggraver ». Et pour trigger: she is “uncompromising” with the kid, who isn’t “what a bowl of soup” in order that the deux autres are “a standard repas”.

The 6-year-old lady was additionally stunned on the college by prepare from «fouiller dans les poubelles pour trouver de la nourriture» et de «voler les goûters» de ses comrades, faute d’en avoir un dans son propre cartable. Elle n’avait d’ailleurs pas davantage le droit de «déjeuner le matin» et sa belle-mère de ella «décidait si elle devait manger ou pas lorsque son père de ella n’était pas là».

incoherence des propos

Placée en garde à vue, la marâtre avait d’abord evoqué « un accident domestique » au cours duquel elle avait « by accident renversé la casserole » de pâtes « sur les jambes » de la fillette alors que celle-ci « courait avec le chien » .

Extra “confront the incoherence of their propos”, it’s lastly there to confess that the kid is “insulted”. Elle lui aurait alors « I demanded to be in pajamas dans la baignoire » et aurait « tourné le thermostat au most ». She avait alors «vu rapidement des cloques» apparaître sur le corps de la fillette, au stage de la vulve, des fesses et des jambes, and he or she avait indicated that celle-ci était «restée assise dans l’eau bouillante».

Movies : in the meanwhile sur Actu

The kid is prescribed “au moins six mois d’interruption totale de travail” by the médecin chargé de l’examiner: sa propre mère avait d’ailleurs verified that l’enfant était « mal nourrie » et avait déjà vu « un cocard » sur son visage. Ses filles de ella lui avaient I demanded of «ne rien dire, sin papa irait en jail».

La grande soeur a d’ailleurs «confirmed» this affaire de «douches» and indicated that the petite était régulièrement «ailing dans sa chambre par un système de fermeture» où la poignée était «reliée à porte-manteau vissé dans le mur avec une écharpe ».

A CDI dans a supermarché

Jennifer X -described as “a personne sanguine”- avait également demanded à son compagnon de «choisir entre sa fille et elle». Sa mère de la, que inhabite Chartres, avait pour sa half de la écrit au juge pour point out queelle «demand if [la fillette] n’était pas succesful de s’infliger ces blessures seule pour briser le couple de sa fille »…

Le père de famille, que a de son côté admis avoir « donné une quinzaine de douches froides » à la petite fille, a toutefois « I answered être à l’origine de violences ». Mais il demeure mis en examination por « non-assistance à personne en hazard ».

Stays that Jennifer X, dont le casier judiciaire est vierge, count on to be launched from detention on October 21, 2022: the instructing choose has obtained favorable recommendation on their mission. The final advocate for a part of it demanded the prolongation of the provisional detention of a “comparatively disturbing” individual.

A psychiatry avait en effet concluded that the jeune femme ne souffrait d’aucun «hassle» greater than, in the event that they weren’t, alors elle presentait une «dangerosité criminologique» in cause of son «absence d’empathy pour la victime» et de They’re «psychological protection mechanism».

« Plus bete que méchante »

In the meantime, Jennifer X is d’ailleurs income sur ses declarations: she indicated to the viewers n’avoir «jamais rien fait», être «plus bete que méchante» comme le dit « [sa] mère ». Elle souhaitait « retrouver [son] enfant » et intégrer un supermarché à Chartres, où « un CDI [l’]attend after 3 october ».

Extra the court docket of instruction in a determined autrement: the magistrats rennais ont in effet I confirmed the choice of the juge d’instruction et extended the provisional detention of l’accusée for a length of six months.

Agence PressPepper

* prénom d’emprunt afin de préserver l’anonymat de la fillette.

Cet article vous a été utile? Sachez que vous pouvez suivre L’Écho de la Presqu’île dans l’espace Mon Actu . In a single click on, after inscription, you and retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *