Skip to content

Lot : le Champagne des fées et d’autres créations originales font pétiller la vie de fermière de Mathilde

l’essentiel
Mathilde Levez is a fermière of recent occasions. Une artiste qui réalise ses cultures de ella, sa manufacturing de laine et de savoureux nectars, com le Champagne des fées, dans les règles de l’artwork, à la Ferme des Tabliers à Crayssac. Une belle aventure humaine qu’elle nous fait partager ici.

All began pendant the primary confinement. À cet prompt, alors que tout allait pour le mieux dans son activité artistique de ella, Mathilde Levez, créatrice qui façonne le cuir pour y ciseler de précieux bijoux, entre autres réalisations, a brusquement et par nécessité bifurqué vers un nouveau mode de vie.

Elle n’a pas abandonné pour autant ses créations, mais c’est vers une autre récréation qu’elle s’est dirigée: la ferme. Why recreation? Automobile c’est ainsi, c’est-à-dire comme un plaisir, qu’elle percevait l’activité fermière lorsqu’elle n’était qu’une enfant.

“Maintenant j’ai des muscle mass”

“Toute petite, je rêvais de travailler dans une ferme, m’occuper d’animaux et cultiver des produits de la terre” declared Mathilde. Realité a été un peu plus dure à appréhender après le rêve de ella, au départ de ella, mais cela reste un métier plaisir pour celle qui n’a pas oublié ses débuts de ella un zeste chaotiques, jamais décourageants.

“La plus grosse difficulté que j’ai rencontrée a été essentiellement physique. Je n’étais pas encore au level. J’enchaînais la préparation du sol, l’set up des clôtures, les heures… et je n’avais pas de Matériel tailored. Tous les jours je disais me que je n’y arriverais jamais toute seule face à tout ce travail, sans muscle mass. Mais j’ai été très soutenue par mon compagnon et mes amies. Et lastly I survived my premiere année. Je suis plus motivée que jamais et j’ai appris à bien m’entourer. Et puis maintainant j’ai des muscle mass” sourit-elle.

Mathilde Levez très heureuse dans son activité de fermière sur ses terres.
Picture fournie par M. Levez

Musclée et mieux armée psychologiquement, le travail acharné, la volonté et la réussite ont forgé le caractère et l’expérience qui lui ont permis de soulever des montagnes et depuis ces sommets, de décrocher la lune en créant sa propre construction: la Ferme des Tabliers .

An exercise in plein essor autour de la laine

Mathilde a très vite cherché à produire quel que selected de concret et de sain, avec des animaux, mais sans passer par la case abattoirs. “Or en France, un élevage qui n’abat pas d’animaux, ça n’existe pas réellement à half la manufacturing de laine. Donc, je me suis oriented dans cette spécialité” explain-t-elle.

“J’ai started par acheter huit chèvres et un bouc. Je suis me incrite ensuite à une formation pour directir un chien de troupeau.” De fil en aiguille, Mathilde a développé son activité de ella autour de la laine, tout en continuant à se consecrer aux produits de la terre: des légumes et des aromatiques.

Pas d'battage!  Laine, seule, est offerte par les animaux de la ferme.

Pas d’battage! Laine, seule, est offerte par les animaux de la ferme.

La Ferme des Tabliers, c’est are oasis of biodiversity. However la manufacturing de la laine demeure un travail importanta aquel elle consacre beaucoup de temps et d’energie. “The wool that I produce goes to be reworked by a cooperative française. I’m counting the commercializer for direct sale from the month of September. Ceci à la ferme, mais aussi à travers divers réseaux” prévoit-elle. “Je vais creer toute une gamme d’accessoires. Il y aura des gants, des bonnets, des mitaines…”

Fermière aux doigts de fée

De l’eau, des fleurs de sureau et du sucre: on change of register, mais on reste à la Ferme des Tabliers. What do you suppose that Mathilde parvient à créer avec de tels ingrédients? L’alchimie de ces produits lui permet de concevoir un wonderful Champagne des fées. “Il s’agit d’une très ancienne recette que l’on retrouve dans de vieilles archives du Lot” souligne-t-elle pour évoquer ce breuvage qui portait déjà ce joli nom.

La fermière aux doigts de fée n’en est pas à son premier essai avec des boissons points de recettes paysannes, comme plusieurs pétillants à base de mûres et de verveine qu’elle va proposing à la vente et à la dégustation. “J’ai le projet de mettre en place une petite buvette à la ferme pour assurer la dégustation et la vente” indicate-t-elle.

The creation : le mot-clé et la raison d’être de Mathilde

De sa vie d’artiste qu’elle a su prolonger du fond de son coeur au bout de ses doigts, Mathilde n’a rien perdu et fait un parallèle très subtil et compréhensible entre les deux disciplines. Pour elle artwork et activité fermière sont liés par le mot création.

Elle voit “une continuité” dans son job de fermière, après avoir été seulement artiste. Dans la tradition comme dans ses cultures, creation is omnipresent. “Je considere que sans l’artwork créatif on ne peut pas devenir agricultrice. Il faut créer, innovar. Faire pousser des legumes, elever des animaux et concocter des nouvelles recettes, c’est de l’artwork pour moi. Il ya un côté tableau dans certaines réalisations.”

Mathilde's faithful servant.  They are métier of him: veiller sur le troupeau.

Mathilde’s trustworthy servant. They’re métier of him: veiller sur le troupeau.

The jeune fermière is at the moment in quête de terres agricoles sur Crayssac pour accroître son activité, augmenter son troupeau, le protéger et mieux préserver ses cultures. Passionnée, amoureuse de ses terres et de ses animaux de ella, elle ne conçoit pas ce métier sans plaisir ni partage. Sa palette de couleurs de ella devrait lui permettre de réussir d’autres merveilleux tableaux et de trinquer à leur succès de ella avec du Champagne des fées.

Contacts : mathilde.levez@gmail.com and in addition return to the Ferme de Tabliers on Fb and Instagram

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *