Skip to content

Nez, la revue… de presse – #22 – Où l’on realized que l’on mangeait autrefois des glaces à l’ambre gris, que le parfum des roses est dû a virus et que le aptitude des chiens est lié à leur come again

Au menu de cette revue de presse, alléchants effluves de caramel, étourdissantes vapeurs d’essence et indémodables « parfums de vieille ».

Between réchauffement climatique de plus en plus criant et hausse du prix des carburants, les voitures électriques battent des information de vente. Certains, cependant, semblent regretter l’odeur de leurs homologues thermiques – on the level that Ford sued perfumer Pia Lengthy to imagine a composition that plairait aux accros de l’essence, on the event of the launch of a session electrical fashions. Pourquoi certaines personnes sont accros à ses effluves entêtants? It appears that evidently they’re related to kids’s souvenirs, that we and voyons are a logo of puissance or that the benzene stirs like a drug on notre cerveau, lit-on on the positioning Grist.

Parmi les senteurs d’enfance qui ont parfois des effets addictifs, on citera cependant plus volontiers le caramel. Des chercheurs allemands ont identifié les récepteurs olfactifs que nous permettent de detecter son délicieux fumet, parmi les 400 nous disposons, point out Sciences and Future. The tools additionally reveals completely different receptors: one activated by furanéol (OR5M3), the opposite by sotolon (OR8D1), the fragrant compositions that present a taste of caramel at sure concentrations.

If the caramel au beurre comes out fait partie du répertoire classique des glaciers, ce n’est pas vraiment le cas de l’ambre gris. On studying pourtant dans un article de Smithsonian Journal who explores the legendary ingredient of parfumerie qu’il figurait dans la première recette de crème glacée connue. Suscitant toujours les convoitises, l’ambre gris preserve encore aujourd’hui une half de mystère, notamment quant à sa supply: la thèse selon laquelle il est produit par les cachalots lorsqu’ils sont blessés par les becs de calamars qu’ils ingèrent n ‘est toujours pas prouvée, faute d’intérêt de la communauté scientifique.

On connaît en revanche désormais l’origine du parfum des roses, we announce an article des echoes. It is because of a cocktail of a whole lot of odorant molecules, parmi lesquelles l’alcool phényléthylique, le citronellol et le geraniol – ça, on le savait déjà. Extra the plant biotechnologies laboratory of the College of Saint-Etienne, who found in 2000 that this germ was manufactured for the memes of enzymes from the rose that offers the opposite vegetation, lastly percé le mystère de cette bizarrerie. That is the query of a virus and an unintentional duplication of a chromosome within the églantier, on the origin of the rose du jardinier.

Autre matière première emblématique de la parfumerie, la lavande serait en hazard, alerte Public Sénat. Surproduction, prix en chute libre, concurrence de la Bulgarie, assaults by ravageurs, sécheresse, gel, unfavorable European regulation… La filière accumulates the difficultés ces dernières années. Debut août, le Sénat a fait voter an assist of 10 million euros to permit the arrachage of milliers d’hectares, scale back the cultivated floor and kind out the lavandiculture du marasme.

Non loin des champs de lavande, celle qui ne connaît pas la crise, c’est Grasse, nous dit Le Monde. Un temps délaissée, la ville apparel à nouveau l’industrie du parfum. S’offrir ses propres champs de fleurs grassois, c’est le dernier leitmotiv des marques de luxe, de Lancôme à Dior en passant par Matière première, created by perfumer Aurélien Guichard. The reference to the cité des Alpes-Maritimes sur les flacons turns into a assure of high quality, d’authenticité, and an argument on the market the world over, which is the proportion of elements positioned on the flacon – certains commencent d’ailleurs to crier au « Grasse washing »…

À Grasse ou ailleurs, really feel les parfums de la nature améliorerait la santé mentale, d’après des chercheurs de l’université du Kent en Angleterre. Fleurs, écorces, tiges, feuilles… Dans le cadre d’une étude, l’équipe a examined remark les odeurs perçues dans un environnement naturel contribuent au bien-être des individus au cours des quatre saisons. After the outcomes, these senteurs favor rest and joie de vivre.

Des travaux qui montrent encore une fois combien nous sommes wise aux odeurs, contrairement à ce qu’avançaient les thinkers du XIXand siècle, associant odorat et bestialité, et qui en concluaient donc que nos nos ne devaient pas être performantes, rappelle Joël Candau dans Le Monde. L’anthropologue des odeurs explique dans une interview le primordial rôle de l’odorat dans notre vie sociale, mise en lumière grâce au Covid-19, et revient sur les travaux scientifiques les most prometteurs en cours dans le domaine, notamment regarding le langage des odeurs, lui aussi longtemps considéré à tort comme pauvre.

Les chiens ont du aptitude, c’est bien connu, mais ce qu’on ne savait pas jusqu’ici, c’est que leur odorat est lié à leur vue. Des chercheurs de l’université de Cornell ont réalisé des IRM sur 23 chiens, discovering des connexions entre le bulbe olfactif, le système limbique et le lobe piriformis, où le cerveau bringe la mémoire et les émotions, comme chez les humains, mais aussi des Connexions by no means noticed chez d’autres animal species with the moelle épinière et le lobe occipital, que traite les informations visuelles. Ce qui explique peut-être remark des chiens devenus aveugles parviennent si bien à s’orienter dans leur environnement.

Et on end cette revue de presse avec le Harper’s Bazaar, who revealed a plaidoyer in favor of « parfums de vieille ». Le journal de mode is penche sur ces créations launched between the années 1920 and 1980 et devenues des classiciques en même temps que des inspirations pour une foule de désodorisants, savons et même détergents. In écho au mouvement actuel visant à ne plus genrer les parfums, il serait peut-être temps d’arrêter de leur donner un age, estimate l’auteur de l’article. The angle of a era Z is acceptable Shalimar ou le No.5 porté par leur grand-mère n’est pas pour nous déplaire…

Et c’est ainsi que les mouillettes ne servent pas qu’à deguster les œufs!

Principal visible : © Morgane Fadanelli

Anne-Sophie Hojlo

Turn out to be a journalist après des études d’histoire, she exercised her plume pendant dix ans au Nouvel Observateur, où elle successivement humé l’ambiance des prétoires puis les fumets des tables parisiennes. She rejoined l’équipe d’Auparfum, puis de Nez, in 2018 and écrit depuis pour les différentes publications du collectif, notamment dans la assortment « Les Cahiers des naturels », ou encore Parfums pour homme (Nez éditions, 2020).

See all articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *