Skip to content

Nogent-sur-Oise. Patricia, sister of Laurent Daragon, is de plus en plus convaincue that they’re frère of her “a été sufferer d’un meurtre”

Patricia Daramon, Laurent’s sister, has obtained the vérité sur le décès de son frère. /Credit score photograph: OBS

Il y avait beaucoup d’émotions mondi 23 janvier au nouveau cimetière de Nogent-sur-Oise, le cimetière Faidherbe. De nombreux amis et nogentais étaient venus dire un dernier adieu à Laurent Daragon, un homme de 53 ans, disparu le 6 janvier et retrouvé le 8 janvier dans un cage d’escalier d’un batiment deserted de la friche industrielle connue sous le nom de park of the valley

Neither blouson, nor paper

La famille et les proches se posent de nombreuses questions sur l’origine du décès. Laurent a été découvert par une personne semblant être novice de l’exploration urbaine, l’urbex. The sufferer ne portait pas de blouson, n’avait ni papier, ni argent, ni montre, ni téléphone. Il était connu des companies de police notamment pour vagabondage. Les autorités sont très vite parvenues à l’identifier. La familia a été contactée, ces deniers se posent de sérieuses questions sur le décès de Laurent. L’une des plus circonspectes est Patricia, l’une des sœurs de Laurent.

a number of fractures

Il est vrai que plusieurs fractures ont été relevées sur le corps de Laurent. A fracture du bassin notamment qui empecherait le moindre déplacement. A poumon serait perforé par une côte cassée. Alors ? A shot, a mauvaise met? Toutes les hypothèses restent ouvertes. Loïc Abrial, procureur de la République de Senlis, acknowledges that “enquête en vue de la recherche des causes de la mort” is en cours. “An post-mortem et des analyzes ont été demandées et les investigations se poursuivent”, specify the lawyer.

I withdrew the RSA 6 from chaque mois

«Il ne faut pas chercher bien loin. Laurent avait l’habitude de retirer son RSA de él le 6 du mois. Pour moi il a été sufferer de personnes qui en voulaient à son argent de él. Il n’a plus de blouson, plus de phone. C’est actually un signe », element his sister. Et puis, il ya le contexte. Laurent is sans domicile fastened after he was compelled to stop, they’re leaving him on the campsite in Villers-Saint-Paul. C’est le 26 decembre qu’il a été obligé de rendre les clés de son logement social de él. En trigger, un probleme de compportement avec le voisinage. «On sait bien que Laurent n’est pas un enfant de chœur mais he c’est quelqu’un qui a un très bon fond. Il était très gentil, mais la rue l’a hardi», confie un de ses proches de qui avait pris une certaine distance avec ce Nogentais de naissance. Jean-François Dardenne, Maire de Nogent-sur-Oise s’est montré très affectedé par ce décès. «La famille a passé toute son enfance à côté de la mienne. Nous étions voisins. C’est un choc et j’espère que la justice va aprendre sérieusement ce file en important”, a dit le premier magistrat lors des obsèques.

In attendant, Patricia Daragon isn’t content material to be content material with evasive responses. Elle veut connaître la vérité sur la mort de son frère de ella. C’est pour cette raison qu’elle évoque sa volonté de ella de se constituer partie civile.

A squat aujourd’hui deserté

Dans le squat, il n’y a plus âme qui vive dans ce parc de la Vallée et notamment du côté du bâtiment où a été retrouvé Laurent. «Pour l’on the spot c’est le silence, clarify Xavier, un sans domicile fixe à l’expérience solide de la rue, mais les langues von délier». Il en est sure. From December 26 to January 6, the estimated date of Laurent’s décès, il n’aurait plus donné signe de vie à half un midi où il serait venu déjeuner au Samu social. Il n’avait plus son chien de él non plus. Au campsite, it’s not pouvait pas le garder. “Un chien pour une personne dans this case, c’est aussi un protectorur,” Patricia confided. If the unintentional trigger ne peut à ce stade completely être écartée, la famille privilegie bien plus sérieusement le meurtre. Patricia l’affirme. «Un meurtre pour quelques centaines d’euros» Un meurtre pour quelques centaines d’euros ? «C’est plus que doable, mais c’est à la justice de prendre sérieusement ce file en important. I’ll stay vigilant in order that the loss of life of my brother doesn’t move quickly classée”, concluded Patricia réconfortée ce mondi 23 janvier par les nombreux inhabitants Venus recueillir sur la tomb de Laurent.

Laurent Daramon avait 53 ans. /Credit score photograph: DR

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *