Skip to content

Polar – Maxime Chattam : course towards the monsters


« Quand on lutte contre les monstres, il faut prendre gare de ne pas devenir monstre soi-même », aphorisait Nietzsche. A leçon à retain pour la flic Ludivine qui traque Charon. C’est ainsi que l’on baptise le tueur responsable d’un premier charnier de 17 femmes assassinées dans les années 1980, le sexe garni d’une tête d’oiseau decapitated… For those who as soon as depart your coronary heart au bord aux lèvres, passez votre chemin. Chattam, le Valdoisien de 46 ans et presque autant de romans, revient à son thème fetish of him: la fabrique du mal. Par une descente verticale dans son earlier than him, et son histoire de him. The police do it soar the instances, so many who current the s’agit de sauver Chloé, une jeune mère de famille aux mains du psychopathe qui, tel Edmund Kemper ou Hannibal Lecter (c’est le nom du chien), « chosifie les femmes » et s’excite de leur crainte avant de les broyer. La déviance avec un grand D.

The Constance du Predateur,by Maxime Chattam (Albin Michel, 448 p., €22.90).

L’extract qui tue :

The mangrove is uncovered earlier than the brand new moon, entrelacs d’ombres frémissantes dans la brise tiède du début de soirée.
A morceau de caroube roulait d’une joue à l’autre dans la bouche de Ludivine, la pheasant saliver.
Des vacances bien méritees, loin de la métropole furieuse, un break nécessaire avant le grand changement pour Ludivine Vancker. Pourtant, même au repos, une enquêtrice demeurait une enquêtrice, et ses obsessions de ella continuaient de la hanter à petit feu, comme pour mieux mijoter une révélation cathartique.
La jeune femme fastened her pallet within the face of her terrasse sur pilotis, fascinated by the treillis de racines que surélevait l’arbre sur l’eau noire, comme une armée de pattes arachnéennes dans la nuit.
A vegetable monster, songea-t-elle. Impassible, guettant sa proie de ella, prêt à refermer ses griffes au moindre mouvement.
In matière de monstres, Ludivine in connaissait a rayon. Sous toutes leurs formes. Des plus abominables à ceux dont le sourire pouvait endormir la méfiance, les pires. Elle les avait décortiqués, explorés sous toutes leurs coutures, si nombreuses, témoignages des blessures sauvages que la plupart avaient subies durant leur enfance. On ne naît pas monstre, on le devient. The cruauté est le virus de l’humanité, hautement contagion, surtout sur les tenres psychés beneath development. Elle brise pour mieux s’implanter, à coups de dégâts irreversibles. Elle détruit et substitute, semblable à un program informatique, sans états d’âme, sans hesitation, relentless. De toute évidence, les traitements inhumains corrupt l’essence de la victime, grattent la coquille fragile de toute matière souple, la curent, la nettoient, et alternative le vide par ce qu’elle est elle-même: de l’inhumanité. Les monstres naissent dans l’enfance.
Là-dessus, Ludivine avait cependant un doute. N’y avait-il pas quelques exemples de pervers absolus que n’avaient pas nécessairement eu une infernale? N’y avait-il pas quelques-uns de ces demons qui, dès leur plus jeune age, avaient eu des behaviors tendancieux, voire carrément déviants? Sure. Ludivine en avait croisé même. Comme si le Mal était né avec eux, implanté dans leurs fibres, se déployant avec chaque muscle, chaque os, chaque parcelle du cortex qui grandissait… Ils étaient rares, mais ilsexistentient, au level d’ouvrir à une autre hypothèse. Après tout, il fallait bien que la cruauté ait émergé de quelque half pour qu’elle commenced à se transmettre.
Ludivine guettait toujours les racines du paletuvier et les noirs abysses dissimulés tout au fond. Le monde recelait-il une half de vices primordiaux? Les vestiges d’une abnormalité primale, ou tout merely de quelque selected de fundamentalement mauvais dont les effluves continuaient d’imprégner les hommes avec plus ou moins d’affect?
Elle is relieved et cracha le morceau de caroube vers le miroir de ténèbres en contrabas. To comb the fruit heurta-t-il the floor that types jaillit de l’eau et l’avala avant de disparaître, ne laissant qu’une timid onde éphémère.
Voilà ce que nous sommes.
Ludivine observes the vegetation tout autour de sa luxueuse chambre de planches et de chaume quibrillait dans l’obscurité.
The character stridulait, undulait, caquetait. Elle poursuivait son cours de ella, sans se soucier de la jeune femme, ni ce qu’il adviendrait d’elle, sauf le jour où elle se transformait en nourriture potentielle, lorsque la mort la saisirait. Ludivine doutait. Serait-elle à la hauteur de sa prochaine mutation de ella? Toutes ses années de ella à la part de recherche de Paris de la gendarmerie, à plancher sur des affaires hors normes, à nouer des liens indefectibles avec les équipes, she était-elle prête à y surrender?
Elle secua la tête doucement, un rictus lucide se prononça sur son visage.
Ce n’est pas ce que je quitte le problème. C’est de savoir si je suis prête à ce qui m’attend, si c’est une si bonne idée…
Elle qui s’interrogeait tant sur la nature du mal allait plonger au cœur du réacteur, au plus près des monstres. Give them monstres.
Le Département des sciences du conduct, le DSC – les profilers, comme la presse surnommait ses membres.
Elle y était mutée, with the encouragements of the overall who directs the judiciary pôle of the gendarmerie nationale de surcroît; ce n’était pas encore officiel, mais ses exploits de la SR de Paris lui avaient ouvert quelques indiscrétions. Prize de submit efficient d’ici quelques mois, le temps de finaliser la mumps et de dire au revoir aux siens.
Le vrai problème, c’était Nietzsche. Et sa if well-known reflection of him on the porosity of l’esprit face à la destruction: «Celui qui fight des monstres doit prendre garde à ne pas devenir monstre lui-même. Et si tu regardes longtemps un abîme, l’abîme regarde aussi en toi. » Ludivine la connaissait par coeur. She avait expérimenté cela, elle l’avait même subi. From deep traumas. Recents pour certains. Au level qu’elle s’était refermée, protected in its coupant de ses émotions, jusqu’à vouloir to develop into a warfare machine, knowledgeable du corps à corps, du tir, enduring à courir des marathons, insensitive to ses blessures, to the vie qui bouillonnait en dessous. The armature is craquelée, petit à petit, et elle avait eu l’intelligence émotionnelle d’accepter ses failles, au level de les nourrir, de les embrasser pleinement pour faire remounter en elle la femme qu’elle était réellement, avec ses doutes, ses peurs – sinon ses terreurs –, tout ce qui faisait d’elle un être humain.
Maintenant qu’elle connaissait ses fragilités, ses crevasses encore béantes, était-elle succesful de se confront aux prédateurs ultimes, si avides de les detecter, de s’y engouffrer?
J’ai la drive de me protéger justement parce that je connais mes limits. Et parce que j’en ai frequenté de près. Of three près.
C’était le moins qu’on puisse dire. Mais elle s’en remettait. Et puis merde, ce n’était pas non plus tous des Hannibal Lecter en puissance! Il fallait arrêter de les mythifier, la plupart n’étaient que des paumés, des malades au QI limité…
Toutefois, il en existit certains bien plus dangereux, et Ludivine le savait. Elle s’était frottée à ce genre-là. Justement, je sais ce qui m’attend, je suis parée pour y répondre.
Dans are two, la baie vitrée coulissa et Ludivine pivota, pour distinguish une elancée et sportive silhouette.
– Tu ne viens pas te coucher? demand Marc d’une voix douce.
Ludivine aimit ses intonations. Le grave de sa gorge de ella, ses modulations de ella au sein même d’une seule phrase, comme un accent distinctive, virtually imperceptible. A day will come or she will probably be agacera, or I’ll ship from lui dire de parler usually to chaque fois qu’il ouvrira la bouche, she pensa-t-elle avec dureté. N’était-ce pas la dynamique prédictive evidente de l’amour? Tout ce qui nous séduit un jour finit par nous repousser le suivant…
She s’en voulut aussitôt d’être cynique, she n’avait pas le droit de commencer à tout foutre en l’air sous pretexte d’une pretendue lucidité. L’amour c’est de la tolérance, se répétait-elle dans ces moments; If she would not get to know the second, alors she is going to by no means absolutely attain the premiere. L’amour c’est surtout parvenir à se convaincre un chaque jour que c’est potential, réussir à ne pas se laisser gangrener par les mauvaises comme je viens de le faire.
– J’arrive, laissa-t-elle échapper du bout des lèvres.
Marc s’éclipsa derrière le rideau et Ludivine returns to the cacophonie nocturne de la nature qui l’entourait.
A dernier sursaut de franchise avant l’extinction des feux.
Le problème n’était pas dans sa crainte des blessures qu’elle pourrait encaisser en se confrontant aux tueurs en serie les plus sournois du pays, non, c’était de l’enfumage que de le croire. Pas plus que dans sa peur de la redevenir la Ludivine en armure, sans sentiments. If the avait été encore are her mode of safety, she aurait déjà rebasculé dans son sarcophage de la, après ce qu’elle avait lasted l’hiver dernier, mais elle l’avait dépassé. Elle prenait soin d’elle, alerte, et d’une certaine manière, Marc était un baume sur ses traumas de ella.
Non, ce qui la taraudait au level de l’empêcher to sleep, c’était la raison qui la poussait à vouloir ce poste. Pourquoi désirer si la ardemment se plonger dans la tête des monstres? Qu’est-ce que ella cela racontait d’elle-même? Quelle fascination pouvait-il y avoir à cela? That she cherchait-elle her to know in voulant disséquer quotidiennement les méandres des pires pervers? Automobile Ludivine avait used de toute sa réputation de ella pour filer au DSC. She insists on her ambition and all of the others are inquisitive about managing her, she is keen to foyer for the bureau du personnel officier to acquire what she needs. Et contre toute attente, cela avait fonctionné.
Soudain, toute la mélopée des insectes et des batraciens tut, aussi abruptly qu’avec un interrupteur. Le silence enveloppa Ludivine, qui se tenait encore sur le bord de la terrasse. Une forme longue, silencieuse, flottait à présent à quelques mètres, et la jeune femme en était certaine: il n’y avait rien un on the spot plus tôt, la selected venait de remonter à la floor et la scrutait, elle, depuis son eau noire her. Ludivine ne pouvait to differentiate from her ses yeux de ella, pourtant elle les sentait posés sur sa peau de ella, à capter les palpitations du sang juste en dessous de ella.
Do you aimerais que je saute, pas vrai?
Ludivine warns ses pieds nus juste sur le rebord. Combien and avait-il de hauteur? Deux meters? to comb
Le personnel du resort avait lourdement insisté: « Surtout ne vous approchez pas de l’eau, jamais, sous aucun pretexte, elle est aussi magnifique que dangereuse. » Même pour aller prendre le petit déjeuner ou renter à la chambre depuis le batiment principal, il fallait appeler un accompagnateur qui ouvrait la voie. Marc avait plaisanté, sceptique, c’était pour le folklore du lieu, selon lui.
Mais la selected qui flottait en face de Ludivine et qui la sondait n’était pas du folklore, pas avec ses quatre-vingts dents et une pression de mâchoire dépassant les mille cinq cents kilos au centimètre carré, lorsque seulement cent cinquante suffisent à briser un you humain
Ludivine match un demi-pas en avant, jusqu’à ce qu’un tiers de ses pieds soit au-dessus du vide. Elle perçut le bois sous sa voûte plantaire de ella, presque tiède, puis la caresse de l’air plus frais sous ses orteils de ella.
La selected demeurait motionless. Tu attends de savoir ce qui m’anime. Suis-je de cells qui peuvent s’offrir à la mort lorsque cette dernière is current?
Les deux êtres se toisaient, l’un dans le clair-obscur de son promontoire, l’autre quasi invisible, faussement tranquille, paré à jaillir à la moindre faiblesse.
Ludivine recoils.
– Désolée mon ami, pas ce soir.
La selected la fixait toujours, elle le sentait. Ludivine utters a sourire face à l’ironie of the scenario. Elle salua la bête en contrabas.
– Merci pour cette évidence, lui souffla-t-elle.
Silence.
Puis l’eau replies sur la longue selected qui s’enfonça dans les profondeurs. Une seconde plus tard c’était comme si elle n’avait by no means existed.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *