Skip to content

Rachel Hébert Lafontaine – College of Rouen Normandie

  • Présentez-vous, que faites-vous au sein de l’université de Rouen Normandie ?

My appellee is Rachel Hébert-Lafontaine, her chargée d’études biodiversité pour l’université de Rouen Normandie. C’est à dire que je m’occupe de toute la partie territoire des campus et en particulier de la partie non anthropisée, mais aussi parfois, la partie anthropisée. In all circumstances I’m in control of all the pieces that issues biodiversity and the safety of biodiversity within the territoires and, if doable, the advance of cells.

  • What’s the enchancment or safety of biodiversity in a college?

C’est faire en sorte d’essayer de multiply les espèces, multiply the identify of people au sein même de ces espèces et d’aider à ce les populations elles-mêmes portent nicely. Les espèces, ce sont à la fois végétales et ani- mals. Je suis, par exemple, en practice de travailler sur un projet de prairies fleuries où l’idee est d’contributor tout un panel de fleurs pour les pollinisateurs sauvages, so as to multiply the botanical species, but in addition multiply the insect species. Et ce sera suivi por la multiplicación de espèces que mangent les insectes, les oiseaux en particulier. On aussi travaillé sur un gross projet de déploiement de nichoirs. On at 80 maintenant sur les campuses de Mont-Saint-Aignan et du Madrillet. Cela a notamment permis que deux espèces d’oiseaux reviennent nicher sur les campuses.

  • Les nichoirs sont installés depuis presqu’un an. Touch upon travaille au quotidien autour de cette problematique?

Dans le protocole de suivi, il ya deux eléments majeurs. I already suivi concrete to the interval of replica. Je vais avec mes jumelles passer cinq minutes par nichoir et par mois au lever du soleil. Et j’observe s’il ya des allers retours. Clairement when it is already a distinct segment or when it is within the practice to organize a nid, the adultes font beaucoup d’allers-retours sur cinq minutes et statistiquement, cela veut dire qu’on a la probability d’avoir nid. On the finish of the Printemps, j’avais déjà une bonne vue de ce qui était occupé. La deuxième grosse étape de suivi, c’est au second de l’entretien, en ce second. On y va avec une collègue, on descend chaque nichoir, on le vide de son contenu, on le nettoie et on le remet. It comprises donne beaucoup d’indications sur les oiseaux. On realized, s’il a été occupé. If that is the case, it is also in regards to the specifics that aren’t occupied, and in addition in regards to the situations of occupancy. For instance, s’il ya eu des œufs et des couvées qui n’ont pas éclos. Parfois, il arrive de trouver des petits cadavres, mais l’essentiel du temps, on peut dire qu’il ya eu des couvées que sont envolées. Ensuite, la manière dont le nid est fait ou les petites plumes qu’on trouve donnent des indications sur l’espèce qui a occupé le nid. Parfois, on a même d’autres varieties de plumes que ont été utilisées pour faire le nid, ce qui que permet de savoir qu’il ya d’autres espèces que ceaselessly le territoire.

  • In particular phrases, what’s it that returns to the URN?

Dans les nichoirs du Madrillet, ce qu’on a eu ce sont des mésanges. Sur Mont-Saint-Aignan, il ya des mésanges bleues et des mésanges charbonnières. By way of petits animaux sympathiques, il ya aussi les écureuils. Il y en a pas mal qui habitent au Madrillet. Et puis il ya Roubert, l’écureuil du campus de Mont-Saint-Aignan que vit dans le petit bois et qui m’accueille quand je viens très tôt au suivi. Au début il se tenait très loin et il montait tout de suite dans les arbres. Maintenant il vient de plus en plus près, à deux mètres. Il area of interest dans le petit bois et l’hiver quand il n’y a plus de feuilles dans les arbres, on peut voir son gros nid en boule.

  • Constatez-vous un intérêt pour la biodiversity de la half des étudiants de l’URN ?

L’intérêt est croissant. Surtout au niveau des étudiants en biology, les étudiants du laboratoire ECODIV. Je travaille avec eux, notably sur la prairie fleurie. Ils ont été incroyables. Ce sont des étudiants que ont gagné le concours [Ré]Agir. Ils ont fait les inventories, ils ont fait tout le administration plan, ils sont transmits le file d’une année sur l’autre, ce qui est ce qui n’est pas si courant. Au printemps, I additionally suggest the animations to go to the campus. Use the nichoirs to create a petit tour et souligner quelques spécificités ou facilities d’intérêt qu’il peut y avoir when it comes to biodiversity. La dernière selected qu’on fait, c’est qu’on travaille avec le laboratoire écologie à un projet secret, mais que je livre en partie. Ce will probably be lots of chasse aux indices, lots of Pokémon GO on the biodiversity on the campuses that s’adresserait aux étudiants.

  • What would be the subsequent stage to assist biodiversity on the URN?

J’ai envie de répondre une mare. Je suis en practice de travailler sur ce projet qui en es ses balbutiements, mais Mont-Saint-Aignan manque cruellement de factors d’eau et de zones humides. Comme il relaxation quelques territoires sur lesquels ce serait doable, je suis en practice de travailler avec la métropole pour essayer de compléter le panorama. Sinon, ce que j’essaie d’instaurer cette année, c’est de travailler avec tous les campuses de l’URN, même avec Martainville ou Pasteur qui sont en plein center-ville, très anthropisés, très artificialisés. Mais il faut néanmoins essayer de passer outre ces grosses contraintes et accompagner tous les campus.

  • Touch upon en arrive là, à gérer la biodiversity dans une université ?

In it’s disant that if personne n’y goes, rien ne sera fait. Quand on a ces compétences-là, c’est presque facile d’aller travailler dans des magnifiques parcs naturels où il ya déjà plein de choses qui sont déjà sous cloche et qu’on protège déjà. Alors que quand il n’y a pas grand selected, les gens, les collectivités ou les providers publics ont tendance à laisser tomber l’idee de protéger. Mais moi, j’ai envie de nourrir le retour de la biodiversity dans des endroits très urbains. J’ai envie de nourrir le goût de la communauté universitaire pour aller faire quelques pas dans le petit bois sur le temps du midi, aller se raconter qu’ils ont vu un écureuil ou tel sort d’oiseaux et que peut-être que dans le nichoir aux pieds de leur bâtiment, il y aura des bébés. C’est aussi une manière de faire le lien avec les gens de Mont-Saint-Aignan. Il ya des gens qui promènent leur chien et qui m’ont envoyé des emails avec ce qu’ils voyaient dans les nichoirs pour me au courant. C’est tremendous chouette !

  • Do you’re employed in your service Sturdy Growth and Social Duty (DD&RS), what’s your function?

The DD&RS service accompanies the essential capabilities and missions of the college which can be accountable for coaching and analysis. Pour la recherche, on regarde quelles sont les thématiques que sont en lien avec le développement sturdy ou les ODD (Objectifs de Développement Sturdy). Mais aussi de quelle manière fonctionnent les laboratoires, remark ils pourraient faire pour avoir une empreinte moindre. Sur les questions de formation, on est plus sur remark injecter la query du développement sturdy à la fois dans toutes les pratiques d’enseignement mais aussi dans le content material de ce qui est enseigné. Et puis, le dernier accompagnement qui se fait au quotidien pour nous, c’est la vie de campus. Les questions de mobilité, la query de la gestion des déchets, la query de la qualité de vie au travail et bien sûr, la query de la gestion des territoires et de la biodiversity. Remark avoir un moindre influence ? Remark faire forestall biodiversity? Et c’est là que j’interviens.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *