Skip to content

The chimie du «clic» peut aider à traiter les chiens atteints d’un most cancers des os

In September, des chercheurs de Californie et du Danemark received a Nobel prize for chemistry for leur développement de la chimie du «clic», a course of dans lequel les molécules s’emboîtent comme LEGO, ce qui en fait un dispositif de transport potentiellement plus efficace pour administrer des produits pharmaceutiques aux tumeurs cancéreuses.

Maintenant, dans une étude récente, a chercheur de l’Université du Missouri a montré avec succès pour la première fois remark la chimie du clic peut être utilisée pour administrer plus efficacement des Médicaments por traiter les tumeurs chez les grands chiens atteints de most cancers des os – un processus qui n’avait auparavant été succès chez les petites souris.

“Should you voulez assault a tumor utilizing the immune system, an anticorps is a really particular strategy to ship a medical or a radioactive cost to the tumeur, however the issue with anticorps, is that it’s agit d’ big molecules that flow into dans le sang pendant des jours ou même la semaines“, declared Jeffrey Bryan, professor added to the MU Faculty of Veterinary Medication and auteur de l’étude. “Should you met a drugs or a radioactive molecule on the antibiotics, you laissez the round radioactivity dans le sang pendant une longue période, ce qui peut se propagar. et avoir un impression négatif sur les organs, la moelle osseuse et le foie tout en ne recevant pas autant de dose pour la tumeur spécifique que vous l’espériez.”

The target of the chimie du clic is to maximise the administration of therapeutic medicines particularly for the most cancers tumor to extend the effectivity to attenuate the circulation of those medicines within the circulation of the blood and trigger secondary results of hazard.

Of the souris au meilleur ami de l’homme

Pendant des années, de nombreux chimistes ont supposé que si la chimie du clic avait réussi chez la souris, la stratégie ne fonctionnerait pas chez les grands chiens ou les personnes, automobile la taille du corps pourrait être trop grande pour que les deux côtés des molécules thérapeutiques se trouvent et s’enclencher ou “cliquer” ensemble. Bryan collaborated with Brian Zeglis, affiliate professor at Hunter Faculty in New York, specializing in click on chemistry, for all of the premiere research of «preuve de idea» réussie at MU Faculty of Veterinary Medication. At assistance from the chimie du click on, doses de radiopharmaceutiques ont été administrées spécifiquement aux tumeurs de cinq chiens pesont plus de 100 livres et atteints d’un most cancers des os.

“C’est un énorme pas en avant pour le domaine de montrer que cela a fonctionné dans un corps à taille humaine”, declared Bryan. “Sooner or later, it is pourrait ouvrir la voie à l’utilisation de la chimie du clic pour aider les humains atteints de most cancers à l’avenir.”

Bryan fait des recherches sur l’oncologie vétérinaire et comparative depuis près de deux décennies. Il a dit que certains chiens avec une tumeur osseuse connue avaient des tumeurs osseuses supplémentaires cachees dans le squelette de leur corps. A further benefit of the research concerned in picture evaluation and click on chemistry is the flexibility to find whether or not different cancerous tumors are located within the skeleton of a kid and haven’t any impression on their sanity.

“Ostéosarcome, une kind courante de most cancers des os, impacts fois les chiens et les humains, et il provokes intense ache, une boiterie, un gonflement des membres et le traitement des tumeurs osseuses avec diverses approches de radiotérapie et d ‘immunothérapie pour eliminer la douleur est quelque selected que je suis passionné ici à MU », declared Bryan. “Tout ce que nous apprenons sur le traitement de ces chiens peut être traduit pour aider les humains sur la route.”

A chef de file dans le traitement du most cancers — pour les humains et les animaux de compagnie

The MU Faculty of Veterinary Medication, which has obtained greater than 14 million {dollars} in funding from federal analysis to the previous Nationwide Institutes of Well being, is the location of essais cliniques sur le most cancers que attirent des folks et leurs animaux de compagnie from Californie, from Floride, from New York et d’États à travers le pays.

“Il est réconfortant d’en faire partie, automobile les familles des sufferers réalisent qu’il ne s’agit pas seulement de meilleurs résultats pour leur chien spécifique, mais qu’ils contribuent également à de meilleurs résultats pour d’autres chiens à l ‘Avenir et, espérons-le, à de meilleurs résultats de santé pour les individuals comme nous traduisons ces progresses des chiens au côté humain », declared Bryan.

Though the research of images of «preuve de idea» réussie implies la chimie du click on, the objectif à lengthy terme de Bryan est de développer une thérapie utilisant des radiopharmaceutiques, potentiellement impliquant une molécule ciblant les anticorps, pour traiter les chiens atteints d’un most cancers des os que peut ne pas être bien assez pour d’autres traitements que impliquent une surgical intervention.

“This search can also be an instance of precision medication, a key component of MU’s NextGen Precision Well being initiative, which makes use of the molecules related to the particular tumor to ship the therapeutic dose of traitement”, declared Bryan. “Nous collaborons avec le réacteur de recherche MU, le Molecular Imaging and Theranostics Middle et l’Université de Washington à St. Louis, c’est donc un travail d’équipe.”

In 2020, Bryan has collaborated with ELIAS Animal Well being to create a precision medication method – a vaccine primarily based on a baby’s personal tumor – to make most cancers cell most cancers sufferers endure from osteosarcome. Le succès du traitement chez les chiens a conduit la Meals and Drug Administration à accorder une désignation accélérée uncommon à l’organisation mère d’ELIAS Animal Well being, TVAX Biomedical, pour étudier l’approche d’immunothérapie ELIAS pour traiter le glioblastome multiforme, une tumeur cérébrale cancereuse chez l’homme.

“Le dernier chien who participated on this research after dying for the previous couple of weeks, 5 years in the past they have been initially recognized with most cancers, and the one who had by no means rejected avec son most cancers, donc le chien a pu vivre le reste de sa vie avec le cancer- libre due to l’immunothérapie », declared Bryan. “Notre objectif world est de proposer différents outils dans notre boîte à outils pour aider efficacement à traiter les chiens atteints de most cancers, et même un jour les gens aussi.”

“Pretargeted PET of Osteodestructive Lesions in Canines” revealed on this article Pharmaceutical Moleculaire. He financed this fourni for Hunter Faculty.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *